Covid-19 : comment va fonctionner le “certificat numérique européen” ? – LCI

Spread the love

VOYAGE – Le “certificat numérique européen” entrera en vigueur dès le 1er juillet. Il doit permettre aux voyageurs vaccinés ou non de se déplacer, sans restriction, dans l’Union européenne. Il est à distinguer du pass sanitaire français qui permettra, dès juin, l’accès à des événements rassemblant plus de 100 personnes.

Au lendemain de l’accord trouvé entre l’Assemblée nationale et le Sénat concernant l’adoption d’un pass sanitaire en France, qui permettra d’accéder aux événements de plus de 1000 personnes, ce sont, cette fois, les États membres de l’UE qui sont parvenus à un accord sur un pass sanitaire européen, jeudi soir. 

Très attendu par les pays les plus dépendants du tourisme, et initialement suggéré par la Grèce, ce “certificat numérique européen” est destiné à fournir un cadre harmonisé pour faciliter les déplacements dans l’Union cet été. 

Toute l’info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l’épidémieA quel stade en est l’épidémie, département par département ?

Lire aussi

Qu’est-ce que le pass sanitaire européen ?

Le document indiquera trois choses : si son titulaire a été vacciné, s’il a passé un test PCR ou antigénique négatif ou s’il est immunisé après avoir été infecté par le Covid-19. Qu’il soit numérique ou papier, le pass sanitaire prendra la forme d’un QR code, téléchargeable sur l’application “Tous AntiCovid” ou figurant sur les certificats prouvant que vous êtes négatifs à un test ou vaccinés. À ce jour, ces QR codes n’ont de valeur qu’en France. Impossible, pour le moment, de les faire scanner à l’étranger. La phase de tests entamée le 10 mai par deux pays, la France et Malte, doit permettre une harmonisation des différents systèmes européens. 

Attention, le pass sanitaire est différent d’un “passeport vaccinal”. Ce dernier, que l’UE a écarté pour les voyages en Europe cet été – comme le demandait d’ailleurs la France – est un type de document précisant spécifiquement si l’on est vacciné. 

Concernant les vaccins, les pays de l’UE auront l’obligation d’accepter les vaccins autorisés par l’Agence européenne des médicaments (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca, Johnson&Johnson), mais seront libres d’en accepter d’autres, comme les vaccins russe Spoutnik ou chinois Sinopharm, notamment utilisés en Hongrie.

Quand sera-t-il disponible ?

On le sait, en France, le pass sanitaire sera disponible dès le 9 juin en France, date de la réouverture des principaux lieux accueillant plus de 1000 personnes. 

Le pass européen, quant à lui, il devrait entrer en vigueur “le 1er juillet”, selon l’eurodéputé espagnol Juan Fernando Lopez Aguilar. Objet d’un accord provisoire passé jeudi entre le Conseil et le Parlement européen, il doit encore être approuvé par les eurodéputés qui se réunissent du 7 au 10 juin à Strasbourg. En plus des 27 pays de l’Union européenne, l’Islande, la Norvège, la Suisse et le Lichtenstein ont signé l’accord sur la création du”certificat numérique européen”.

“Nous avons abouti sur ce nouvel instrument en un temps record pour sauvegarder la libre circulation pour tous les citoyens”, s’est félicité le commissaire européen Didier Reynders, en charge du dossier.

Sera t-il obligatoire pour voyager cet été ?

Non, le pass sanitaire ne sera pas obligatoire pour voyager cet été. Mais il vous permettra quand même d’éviter certaines contraintes à l’arrivée. Si vous n’êtes pas vaccinés, une période de quarantaine peut vous être imposée suivant les lois nationales en vigueur. Pour éviter la multiplication des quarantaines, la Commission européenne s’est engagée hier à acheter 100 millions de tests.

L’idée est de faciliter l’accès d’abord à ceux qui traversent souvent la frontière, pour aller travailler, à l’école, voir leur famille, et puis on regardera les catégories qu’on peut aider, on pense aux enfants qui accompagnent leurs parents pour des voyages”, a expliqué Didier Reynders. 

Une fois sur place, le certificat numérique européen doit vous permettre, comme en France, d’accéder aux lieux pouvant accueillir plus de 1000 personnes. 

Lire aussi

Concernant les enfants, la question du pass sanitaire n’est pas encore tranchée. Dans Le Figaro, le secrétaire d’État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne explique “qu’aujourd’hui, pour les tests qui sont demandés parfois au retour de l’étranger, c’est à partir de 11 ans. En dessous de 11 ans, on n’est pas concerné : on travaille sur l’idée que le pass sanitaire ne s’applique pas aux enfants de moins de 11 ans. En revanche, pour les ados, au-delà de 11 ans, le test est une modalité du pass sanitaire.”

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

“Tous en terrasse” : la flambée inattendue du marché de la palette

INFO TF1 – Après ses seins refaits aux frais de l’État, l’escroc du chômage partiel s’offre un séjour à Dubaï

Une bénévole de la Croix-Rouge insultée après avoir réconforté un migrant à Ceuta

“Je reviens plus conquérante que jamais” : Amandine Petit fait le bilan de Miss Univers

EN DIRECT – Covid-19 : le nombre de patients hospitalisés approche le seuil des 20.000

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l’ambition d’une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez “modifier votre choix” et accepter tous les cookies.

Leave a Reply