Covid-19 aux Etats-Unis : six infographies sur une troisième vague hors de contrôle – Le Parisien

Spread the love

Les Etats-Unis s’apprêtent à vivre « la période la plus difficile de l’histoire de la santé publique du pays ». Mercredi, le directeur du Centre de lutte contre les maladies (CDC) s’est adressé aux Américains avec une extrême gravité. « La réalité est que décembre, janvier et février seront des temps difficiles », a conclu Robert Redfield. L’espoir d’un vaccin contre les infections au Covid-19 a beau se rapprocher de jour en jour, le nouveau coronavirus circule à une vitesse inédite.

Par l’intermédiaire de six infographies, nous allons vous montrer à quel point les autorités semblent en effet avoir totalement perdu le contrôle de la contagion. D’autant plus que l’épidémie n’épargne cette fois aucune région.

1. Un record de contaminations atteint jeudi

Les Etats-Unis viennent d’enregistrer plus de 210 000 cas de coronavirus en une seule journée, un record absolu depuis le début de la pandémie, selon les données de l’université Johns-Hopkins qui font référence. On compte ainsi respectivement quatre et trois fois plus de tests positifs que lors des vagues printanière et estivale.

Si cette comparaison illustre manifestement la circulation exceptionnelle du virus, elle mérite d’être aussi mise en perspective. En face, le nombre de dépistages effectués chaque jour grimpe aussi massivement.

Covid-19 aux Etats-Unis : six infographies sur une troisième vague hors de contrôle

2. Les hôpitaux n’ont jamais été aussi surchargés

100 000. Voici le nombre de patients hospitalisés dans des établissements américains. C’est 40 % de plus que lors du pic des deux premières vagues. En Californie, « les hospitalisations ont augmenté de 86 % juste au cours des 14 derniers jours », a alerté jeudi le gouverneur démocrate Gavin Newsom.

Le record de cas graves placés en réanimation dans le pays a aussi été franchi en novembre. Ce 4 décembre, la courbe grimpe toujours, sans que les autorités sanitaires ne soient en mesure de prédire l’arrivée prochaine d’un potentiel « plateau ».

Covid-19 aux Etats-Unis : six infographies sur une troisième vague hors de contrôle

3. Une flambée de décès bientôt égale au niveau d’avril dernier

Le pays a déploré ce jeudi plus de 2900 morts du Covid-19. Un niveau qui n’avait plus été atteint depuis la fin du mois d’avril. Cette hausse devrait se poursuivre encore de nombreuses semaines au vu de la flambée des cas observée actuellement.

Selon la moyenne de modèles épidémiologiques compilés par les CDC, les 300 000 morts seront atteints d’ici début 2021. Un chiffre dont on sait par ailleurs qu’il sous-estime la réalité : en comptant les morts mal diagnostiqués et indirects, ce bilan a en réalité été atteint en octobre.

Covid-19 aux Etats-Unis : six infographies sur une troisième vague hors de contrôle

4. Les Etats-Unis, 12e pays en termes de mortalité

En valeur absolue, la société américaine paie, on vient de le voir, le plus lourd tribut. En revanche, rapportée à la taille de la population, la mortalité outre-Atlantique se situe loin de celle qu’on peut déplorer en Belgique, au Pérou, en Espagne ou au Mexique.

Les autorités sanitaires recensent ainsi 84 décès pour 100 000 habitants aux Etats-Unis, contre presque deux fois plus en Belgique, en tête de ce triste classement. La France se situe à la 19e place (79 décès pour 100 000 habitants).

Covid-19 aux Etats-Unis : six infographies sur une troisième vague hors de contrôle

5. Le virus ne circulait pas partout lors des deux premières vagues

À l’approche de l’automne, le spectre d’une troisième vague était déjà présent. Les autorités sanitaires imaginaient toutefois qu’elle serait cantonnée à des zones précises, comme les deux premières poussées épidémiques.

La première avait essentiellement concerné la côte au nord-est du pays, en particulier New York et sa région. Durant l’été, ce sont les grands Etats du sud et de l’ouest du pays, notamment l’Arizona, le Texas, la Floride ou la Californie, qui ont le plus subi le Covid-19.

Depuis le mois d’octobre, ce sont les Etats du nord du pays, plutôt épargnés jusque-là, qui ont été à leur tour très touchés. Le Nebraska en est l’illustration, comme l’Illinois ou la Dakota du Nord et du sud.

Covid-19 aux Etats-Unis : six infographies sur une troisième vague hors de contrôle

6. Le virus frappe en fait partout

À partir de la mi-novembre, les voyants ont viré au rouge dans la quasi-totalité du pays. La fête de Thanksgiving n’arrangeant rien au tableau, la statistique est aujourd’hui éloquente : 45 États ont signalé plus de cas pendant une semaine en novembre que pendant toute autre semaine depuis le début de la pandémie, a calculé le site USA Today.

Selon nos calculs, près de 47 Etats ont même atteint leur pic de contamination lors des 30 derniers jours. Certains ont depuis amorcé une décrue, mais pour la plupart, la tendance est toujours à la hausse exponentielle. D’après la même méthodologie, 27 Etats ont recensé le nombre maximal de disparitions ces quatre dernières semaines.

Covid-19 aux Etats-Unis : six infographies sur une troisième vague hors de contrôle

« Ce que nous faisons avec le Covid ici aux États-Unis ne fonctionne pas, s’est désolé ce jeudi sur Twitter Matthew Fox, célèbre professeur d’épidémiologie à Boston. Qu’allons-nous faire de différent demain pour nous assurer que les choses changent? »

Une réponse en ordre dispersé

Au-delà des inquiétudes générées par les célébrations de Noël, les réponses apportées par les différentes gouverneurs n’incitent pas à l’optimisme. Peu d’Etats envisagent un reconfinement et les restrictions ne sont réimposées qu’en ordre dispersé, en l’absence de stratégie nationale de la part du président Donald Trump, focalisé sur les vaccins. Les commerces, restaurants et lieux de culte restent dans de nombreux endroits ouverts, avec plus ou moins de conditions, et les seuls gouverneurs ayant imposé un couvre-feu sont ceux de Californie et de l’Ohio.

Dans l’attente de son investiture à la Maison Blanche, Joe Biden tente, lui, de se montrer entreprenant. Signal fort, il a demandé jeudi à l’immunologue Anthony Fauci de faire partie de son équipe sur le Covid-19. Cette figure, très respectée, travaille déjà auprès de l’administration Trump mais le président républicain nie régulièrement ses conclusions.

Par ailleurs, Joe Biden compte aussi demander aux Américains, le jour de sa prise de fonction le 20 janvier, de porter un masque pendant 100 jours. « 100 jours en portant un masque, pas pour toujours. Et je pense que nous verrons une réduction significative (des infections) ». Une initiative salutaire mais sans aucune mesure avec l’espérance que suscite l’arrivée imminente des premiers vaccins. L’immunité collective et un début de retour à la normale pourraient alors apparaître vers avril, mai ou juin, estime le docteur Fauci.

Leave a Reply