Couvre-feu, déplacements, réveillon, cinémas… Castex restreint le déconfinement – LCI

Spread the love

MESURES – Devant une situation sanitaire qui s’est améliorée mais “marque le pas”, Jean Castex a annoncé jeudi 10 décembre lors d’une conférence de presse trois ajustements majeurs au déconfinement du 15 décembre.

“Les règles seront plus strictes que ce que nous avions envisagés”, a annoncé Jean Castex face à la presse ce jeudi 10 décembre. Le Premier ministre a confirmé la levée du confinement annoncée par Emmanuel Macron pour le 15 décembre mais a annoncé qu’il serait assorti de conditions plus restrictives que prévu. Fermetures prolongées, couvre-feu durci… Voici ce qu’il faut retenir de ces annonces.

Toute l’info sur

La France sort progressivement de son deuxième confinement

Les musées, théâtres et cinémas pas déconfinés

L’ensemble des établissements recevant du public qui espéraient rouvrir au 15 décembre resteront finalement fermés trois semaines supplémentaires, soit jusqu’au 7 janvier, a annoncé Jean Castex. Il s’agit bien sûr des salles de spectacle, des musées et des cinémas, mais aussi des enceintes sportives, des salles de jeux, des cirques et des zoos. “Cela signifie également que les règles posées récemment pour les lieux de culte ne seront pas revues à la hausse”, a précisé le Premier ministre, pour qui les protocoles sanitaires, aussi stricts qu’ils soient, ne permettent pas de garantir la faible circulation du virus requise.

Des déplacements sous couvre-feu

Qui dit déconfinement dit autorisation des déplacements, peu importe la distance. Mais ces déplacements seront assortis d’un couvre-feu et donc interdits à partir de 20h au lieu de 21h, comme annoncé précédemment. Avancé d’une heure, il sera aussi durci, avec des “possibilités de dérogations limitées”, détaillées par Gérald Darmanin. Seuls seront tolérés la nuit des déplacements entre le domicile et le travail, pour des raisons de santé, pour motif familial impérieux, et pour sortir son animal de compagnie. Une sortie sans motif durant le couvre-feu sera passible d’une amende de 135 euros.

Un réveillon du 31 pas épargné

Autre changement majeur par rapport à la première stratégie du gouvernement, le couvre-feu concernera aussi le soir du 31 décembre. Le soir du 24 décembre, en revanche, en reste exempté. “Ce réveillon est en effet un moment particulièrement festif. Nous l’apprécions pour cela. Mais il concentre tous les ingrédients d’un rebond épidémique”, a regretté le Premier ministre. Avant de résumer le déroulement de ces fêtes de fin d’année : “Nous devons être raisonnables, respecter la règle du couvre-feu, rester chez soi le 31 décembre et suivre la recommandation d’un maximum de 6 adultes”. Relancé sur l’organisation de ce 31, le Premier ministre a toutefois précisé qu’il serait “possible” de recevoir des convives extérieurs au foyer, si tant est que ces derniers arrivent avant 20h et repartent après 6h.

Lire aussi

L’exception des Outre-mer

À situation moins préoccupante, mesures allégées. Les départements des DOM-TOM ne seront pas concernés le 15 décembre par le couvre-feu, a annoncé le ministre de l’Intérieur. La Martinique, elle, expérimente déjà la mesure depuis le 8 décembre, pour une semaine. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

“Au niveau des effets indésirables, il y a un vrai problème dans le vaccin Pfizer”, estime le Pr Caumes

EN DIRECT – Covid-19 : le vaccin Sanofi-GSK ne sera prêt que “fin 2021”

Vaccin contre le Covid-19 : la guerre secrète des espions

Couvre-feu, déplacements, réveillon, cinémas… Castex restreint le déconfinement

Qui pourra circuler après 20h à partir du 15 décembre ? Le mode d’emploi du futur couvre-feu

Leave a Reply