Coronavirus : Tests, contrôles aux frontières… Le Conseil de défense se réunit pour « étudier de nouvelles mesures » – 20 Minutes

Spread the love
Emmanuel Macron à Bruxelles, le 18 juillet 2020. — John Thys/AP/SIPA

La crise du coronavirus n’est pas finie. Le président Emmanuel Macron réunit ce vendredi un Conseil de défense pour faire le point sur la reprise de l’épidémie et « étudier de nouvelles mesures ». « L’inquiétude reste évidemment forte chez les Français » et « il y a des préoccupations très fortes dans plusieurs pays avec des décisions de reconfinement », a indiqué  le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal mercredi à l’issue du Conseil des ministres.

Dans ce contexte, « il y aura un Conseil de défense consacré au Covid-19 vendredi autour du président de la République pour étudier de nouvelles mesures qui pourront être prises sur cet enjeu », a-t-il ajouté. Il « nous permettra de commencer à donner de la visibilité à l’ensemble des acteurs pour la fin de l’été et pour la rentrée ».

Contrôles aux frontières, port du masque et tests

Le Conseil, qui réunit les ministres et les responsables des principaux services de l’Etat concernés par la gestion de la crise, devrait notamment évoquer les questions des contrôles aux frontières, du port du masque et des tests.

Renforcer les contrôles aux frontières. Interrogé par RTL sur l’idée de fermer des frontières avec des pays à risques, le porte-parole du gouvernement a répondu que « tout » allait être « regardé » lors de cette réunion. Le renforcement des tests dans les aéroports pourrait aussi y être étudié.

Port du masque. Les différents ministres présents feront le point sur l’obligation, depuis lundi 20 juillet, de porter un masque dans les lieux publics clos. Le Conseil de défense va également étudier la possibilité de faire évoluer la jauge maximale fixée à 5.000 personnes concernant les rassemblements.

Multiplier les dépistages. « Nous sommes désormais à une capacité de tests hebdomadaires de 700.000 et le nombre de tests effectivement réalisés augmente très fortement. Nous étions à 380.000 pour la dernière semaine », a précisé Gabriel Attal. Il a assuré que l’Etat travaillait « très fortement » afin de réduire « l’engorgement dans les laboratoires d’analyses médicales pour réaliser les tests » qui est constaté « dans plusieurs territoires et notamment en Ile-de-France ».

La Direction générale de la Santé a indiqué en début de semaine que la circulation du virus était « en augmentation sur le territoire national ». Depuis le début de l’épidémie, le nombre de morts s’élève à 30.182.

81 partages

Leave a Reply