Advertisements

Coronavirus : quel est le quotidien des 180 Français confinés dans le centre de vacances de Carry-le-Rouet ? | LCI – LCI

Spread the love








Coronavirus : quel est le quotidien des 180 Français confinés dans le centre de vacances de Carry-le-Rouet ? | LCI

































Santé

Toute L’info sur

Coronavirus : l’épidémie meurtrière qui inquiète la planète

ISOLEMENT – Depuis vendredi, les 180 Français rapatriés de Wuhan, d’où a émergé l’épidémie du coronavirus, vivent en confinement dans un centre de vacances des Bouches-du-Rhône, à Carry-le-Rouet. Malgré la contrainte de ne pas côtoyer le monde extérieur, la bonne ambiance règne entre les rapatriés, soulagés d’être rentrés en France.

Ils sont arrivés vendredi 31 janvier en provenance de Wuhan, l’épicentre de l’épidémie du coronavirus qui a fait plus de 3°° morts en Chine depuis fin décembre. A Carry-le-Rouet, dans les Bouches-du-Rhône, les 180 Français rapatriés ont passé leur première nuit dans le complexe de vacances réquisitionné pour leur mise en confinement. Si les masques sont évidemment de rigueur dans l’enceinte de l’établissement, ces derniers profitent du cadre superbe et des activités proposées par le centre.

Ainsi, les rapatriés peuvent s’adonner à des parties de volley-ball, de tennis ou même de pétanque en compagnie des 30 bénévoles de La Croix Rouge présents pour s’occuper d’eux, quand une piscine et une plage privée sont également à leur disposition. Ainsi, les bénévoles sollicités s’occupent également des enfants présents et se voient confier des missions improvisées de conciergerie, allant notamment faire les courses des confinés pour améliorer leur quotidien et leur fournir les affaires nécessaires.

Lire aussi

D’après des proches venus apporter des affaires, parfois de très loin, et interrogés par TF1, l’ambiance est bonne entre les 180 rapatriés qui apprennent à se connaître et qui seront amenés à passer 14 jours ensemble. Le sentiment qui prédomine est le soulagement et la joie d’être rentré en France. Si aucun examen médical poussé n’a été réalisé ce vendredi, mises à part des prises de température, des examens plus poussés étaient prévus ce samedi pour déterminer l’état de santé de chaque rapatrié.

Sur le même sujet

Et aussi


Advertisements

Leave a Reply