Coronavirus : près de 300 nouveaux décès en France, accélération du transfert des malades – Le Monde

Spread the love
Deux TGV médicalisés ont évacué, 36 malades du Covid-19 du Grand Est vers la Nouvelle-Aquitaine, le 29 mars.

Deux TGV médicalisés ont évacué, 36 malades du Covid-19 du Grand Est vers la Nouvelle-Aquitaine, le 29 mars. ALEXANDRE MARCHI / AFP

Le Covid-19 a causé 292 nouveaux décès enregistrés à l’hôpital en vingt-quatre heures en France, portant le bilan à 2 606 morts depuis le début de l’épidémie, selon les dernières données publiées dimanche 29 mars soir. Selon ce nouveau bilan, il y a 40 174 cas confirmés d’infection au Covid-19 dans le pays, contre 37 575 samedi. On recense en outre 19 354 personnes hospitalisées, contre 17 620 la veille.

« Il y a une augmentation de 10 % de malades entrants depuis hier, reflet de contaminations survenues il y a environ deux semaines, avant les mesures de confinement », a souligné le directeur général de la santé, Jérôme Salomon au cours de son point de presse quotidien. Il a ajouté que 4 632 cas graves nécessitent des soins très lourds en réanimation. En vingt-quatre heures, 359 nouveaux patients ont été placés en réanimation.

« C’est ce nombre quotidien d’entrée en réanimation qui est l’élément le plus important à surveiller pour prédire notre capacité à prendre en charge les malades les plus graves. Il reflète la dynamique de l’épidémie », a dit M. Salomon. « Si les mesures de confinement et les gestes barrières ont été respectés, nous devrions observer une réduction du nombre de personnes entrant en réanimation d’ici à la fin de semaine », a-t-il ajouté.

Un total de 7 132 personnes ont pu sortir de l’hôpital.

  • Transferts en Allemagne et vers la Nouvelle-Aquitaine

Un avion médicalisé allemand a fait la liaison de Strasbourg vers Ulm en Allemagne,  pour évacuer deux malades du Covid-19, le 29 mars.

Un avion médicalisé allemand a fait la liaison de Strasbourg vers Ulm en Allemagne,  pour évacuer deux malades du Covid-19, le 29 mars. FREDERICK FLORIN / AFP

Les plus importantes évacuations depuis le début de l’épidémie de coronavirus se sont déroulées dimanche pour désengorger les hôpitaux du Grand-Est, une des régions les plus touchées. Jérôme Salomon a précisé que 250 patients ont bénéficié de tels transferts.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : « A Mulhouse, les corbillards font la queue devant l’hôpital » : la crainte d’une saturation des morgues

Un avion de l’armée allemande a évacué deux patients vers un hôpital d’Ulm (sud-ouest de l’Allemagne) ; c’est la première évacuation de malades français effectuée par des moyens de la Bundeswehr. Un hélicoptère de l’armée française a par ailleurs de nouveau transféré dimanche deux patients de Metz vers un hôpital situé outre-Rhin. Deux TGV médicalisés sont en outre partis dimanche matin du Grand-Est pour évacuer 36 malades du Covid-19 vers la Nouvelle-Aquitaine, où ils sont arrivés en milieu d’après-midi, l’un à Poitiers et l’autre à Bordeaux.

  • Outre-mer : premier décès lié au coronavirus à Saint-Martin

Les autorités locales ont annoncé dimanche un premier décès lié au coronavirus dans l’île de Saint-Martin, aux Antilles. Le patient, âgé de 61 ans, est décédé jeudi, mais les tests ont révélé vendredi qu’il avait le coronavirus.

L’homme avait présenté une détresse respiratoire à son domicile mercredi, « une semaine après un accident sur la voie publique ayant entraîné un traumatisme », ont indiqué les autorités dans un communiqué. « Les examens complémentaires ont révélé un terrain de comorbidités compliqué de séquelles du traumatisme », expliquent-elles. « Le décès est multifactoriel mais l’infection à Covid-19 a été très probablement un facteur déterminant ».

Lire aussi Coronavirus : en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique et à Mayotte, la crainte d’une possible catastrophe sanitaire

La collectivité de Saint-Martin compte à ce jour dix-huit cas avérés de coronavirus, dont neuf hospitalisés et deux guéris, pour une population de moins de 35 000 habitants. Comme tous les outre-mer, Saint-Martin fait l’objet d’un confinement et de restrictions aériennes.

A ce jour, plus de 600 cas de malades de coronavirus ont été comptabilisés en outre-mer, et sept décès ont été recensés.

  • Arrivée de 5,5 millions de masques depuis la Chine

Un avion d’Air France en provenance de Shanghaï, convoyant 5,5 millions de masques médicaux, a atterri à l’aéroport de Roissy dimanche, au lendemain de l’annonce par le gouvernement français de l’instauration d’un pont aérien avec la Chine pour acheminer en toute sécurité des cargaisons de masques, dont les soignants manquent cruellement pour se protéger. D’autres vols sont attendus dans les prochains jours pour importer cet équipement de protection indispensable.

Selon les chiffres du gouvernement, la France produit huit millions de masques chaque semaine, ce qui rend indispensable l’importation de ces matériels médicaux.

  • Des « cas de toxicité cardiaque » après la prise d’hydroxychloroquine en automédication

Des « cas de toxicité cardiaque » ont été signalés sur des personnes présentant des symptômes du Covid-19 qui avaient pris en automédication de l’hydroxychloroquine, promu par certains scientifiques comme un remède possible contre le virus, mettent en garde dimanche les autorités sanitaires de Nouvelle-Aquitaine.

Écouter aussi L’hydroxychloroquine, traitement efficace du coronavirus ou faux espoir ?

La prise de ce médicament doit faire l’objet d’une « surveillance » et d’une « prescription » médicales adaptées « pour éviter la survenue d’événements indésirables graves mais aussi des hospitalisations en réanimation qui sont actuellement précieuses », prévient l’Agence régionale de santé (ARS).

Dérivé de l’antipaludéen chloroquine, l’hydroxychloroquine connu en France sous le nom de Plaquénil, est utilisé contre le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde. Actuellement expérimentées dans plusieurs pays dans la lutte contre le virus, ces substances peuvent provoquer de nombreux effets secondaires dont des troubles cardiaques et neurologiques. Et un surdosage peut être dangereux, voire mortel.

Lire aussi De « yorarien » à « yakekchose » : Didier Raoult, figure des forums de jeuxvideo.com

En France, des essais sur l’hydroxychloroquine sont menés par le controversé professeur Didier Raoult, qui s’est attiré des critiques après avoir publié deux études confirmant selon lui l’« efficacité » de ce traitement contre le coronavirus.

En attendant les résultats de « Discovery », un essai européen en cours sur quatre traitements, dont l’hydroxychloroquine, la France a autorisé l’administration de cette molécule contre le Covid-19 à l’hôpital uniquement et seulement aux cas graves.

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le Monde avec AFP

Leave a Reply