Coronavirus : maison, boulot, restos… quels sont les principaux lieux de contamination ? – Midi Libre

Spread the love

L’épidémiologiste Arnaud Fontanet a mené une étude auprès de 25 000 personnes touchées par le coronavirus afin de déterminer les principaux lieux de contamination. Europe 1 en dévoile en exclusivité le contenu.

À quel endroit nous nous contaminons le plus ? Comment attrape-t-on le coronavirus ou encore quelle est la tranche de population la plus touchée ? Autant de questions que tout le monde se pose depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19 en France.

Comprendre la transmission du virus

Autant d’éléments de réponses indispensables et précieux pour la communauté scientifique afin de comprendre l’évolution du virus.

25 000 personnes interrogées

En France, l’épidémiologiste Arnaud Fontanet au sein de l’Institut Pasteur, a engagé une étude auprès de 25 000 personnes qui ont contracté le coronavirus.

Mardi 15 décembre, alors qu’il était interrogé sur l’état de la situation sanitaire en France, le Premier ministre a annoncé la publication cette semaine d’une étude nationale sur les principaux lieux de contamination au coronavirus.

En effet, Jean Castexqui était l’invité d’Europe 1, a expliqué que les décisions du gouvernement s’appuient sur une vaste enquête.

Ce jeudi 17 décembre, nos confrères en dévoilent d’ailleurs en exclusivité les grosses lignes.

La maison, principal foyer de contamination

D’après les premiers “pré-éléments” consultés par le cabinet du Premier ministre, “les lieux de contaminations sont des lieux privés, des restaurants, des cafés”, a-t-il confirmé au micro de la matinale d’Europe 1.  

Des lieux clos où l’on ne peut pas garder son masque

Le domicile représente deux tiers des contaminations. Selon l’épidémiologiste Arnaud Fontanet, c’est en effet à la maison que l’on se contamine le plus, en général via notre conjoint ou conjointe. 

En famille, entre amis et collègues

La famille au sens large, les collègues de boulot et les amis sont ensuite les foyers de contamination les plus nombreux. La raison ? “À la maison ou des amis, nous portons en effet moins souvent, voire rarement le masque”.

Le repas, le moment le plus exposé

Toujours selon nos confrères d’Europe 1 qui se rapportent à l’étude, la prise des repas joue un rôle clé dans les contaminations. Ensuite, la proximité avec les enfants.

Bars, restos, salles de sport, discothèques

Outre les bars et les restaurants qui pour l’heure restent fermer jusqu’au 20 janvier, on retrouve parmi les établissements les plus contagieux cités par le Premier ministre les “salles de sport” ou encore les “discothèques”. Tous les professionnels de ces différents secteurs d’activité dénoncent ces différentes fermetures.

Du côté des lieux culturels à l’image des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, fermés pour l’heure jusqu’au 7 janvier, Jean Castex estime qu’il n’y a pas “d’autres alternatives” que la fermeture. “Nous estimons que ces mesures sont nécessaires pour des raisons de sécurité et de protection des Français et des Françaises”.

Beaucoup de contaminations dans les bars et restaurants sont dues à des événements clandestins

Par ailleurs, une partie de l’étude a été menée pendant le confinement, ce qui laisse Arnaud Fontanet supposer, dans son rapport, que “beaucoup de contaminations dans les bars et restaurants sont dues à des événements clandestins”. 

En revanche, se rendre dans les commerces n’augmenterait pas le risque d’attraper la maladie

Qu’est-ce que l’étude ComCor ?

L’étude ComCor est une étude cas-témoins menée par l’Institut Pasteur. Elle est proposée à la fois à des personnes ayant récemment été diagnostiquées positives pour le Covid-19 et à des personnes “témoins”, n’ayant pas eu d’épisode de coronavirus.

L’objectif de cette étude est de comprendre comment et dans quelles situations les personnes ont été infectées.

Leave a Reply