Advertisements

Coronavirus. Les rapatriés de France ont passé leur première nuit en confinement – Ouest-France

Spread the love

Les 180 Français rapatriés de Chine à cause de l’épidémie de coronavirus ont été placés en quarantaine dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet, dans les Bouches-du-Rhône.

Les Français rapatriés ont été mis en confinement dans un hôtel de Carry-le-Rouet. | AFP

  • Les%20Fran%C3%A7ais%20rapatri%C3%A9s%20ont%20%C3%A9t%C3%A9%20mis%20en%20confinement%20dans%20un%20h%C3%B4tel%20de%20Carry-le-Rouet.
    Les Français rapatriés ont été mis en confinement dans un hôtel de Carry-le-Rouet. | AFP
Les 180 personnes rapatriées de Wuhan (Chine) en France vendredi ont passé leur première nuit de confinement à Carry-le-Rouet, près de Marseille, dans un centre de vacances où ils devront rester 14 jours, a constaté l’AFP.

Vendredi soir, les rapatriés, des Français en grande majorité, ont chacun pris possession de chambres individuelles à la décoration moderne et minimaliste, a décrit un journaliste de l’AFP lui aussi confiné après une semaine de reportage à Wuhan.

Samedi matin, aux abords du centre Vacanciel, les gendarmes continuaient de surveiller étroitement l’unique entrée du site, au milieu d’une pinède, dans une calanque à plus de 3 kilomètres du centre-ville de la petite station balnéaire. Un arrêté préfectoral interdit le survol de la zone, y compris par des drones, jusqu’à mardi.

Quarantaine de 14 jours

Après leur atterrissage vendredi midi sur la base militaire d’Istres (Bouches-du-Rhône), les rapatriés qui ont fui Wuhan, épicentre de l’épidémie de nouveau coronavirus, ont regagné par cars la petite ville de Carry-le-Rouet.

Ils se sont engagés par écrit à respecter la quarantaine de 14 jours. Ils sont toutefois libres de tout mouvement dans l’enceinte du centre de vacances où du personnel médical les épaule 24/24h. En soirée, aucun d’entre eux n’avait passé d’examen médical poussé à l’exception d’une prise de température, qui sera obligatoire deux fois par jour pendant la durée de la quarantaine.

Vendredi soir, l’inquiétude a été levée sur le sort de deux des passagers de l’avion, hospitalisés en raison d’une suspicion de contagion, qui ont été testés négativement au coronavirus.

Partager cet article Les%20Fran%C3%A7ais%20rapatri%C3%A9s%20ont%20%C3%A9t%C3%A9%20mis%20en%20confinement%20dans%20un%20h%C3%B4tel%20de%20Carry-le-Rouet.

Coronavirus. Les rapatriés de France ont passé leur première nuit en confinementOuest-France.fr

Advertisements

Leave a Reply