Coronavirus : les écoles fermées pendant 15 jours au minimum ou jusqu’à la fin des vacances de printemps – Sud Ouest

Spread the love

Mesure-phare de l’allocution du chef de l’Etat, la fermeture des crèches, écoles et universités a été décidée “jusqu’à nouvel ordre” pour lutter contre la propagation du coronavirus. 

La fermeture des établissements scolaires annoncée dans tout le pays à partir de lundi durera “au moins 15 jours”, a indiqué vendredi le ministre de la Santé sur Europe 1.

“Ce n’est pas de gaité de coeur qu’on ferme les écoles” et la durée “sera la plus courte possible”, mais “nous voulons un coup de frein national massif” de l’épidémie, a précisé Olivier Véran, insistant sur le fait que la décision avait été prise après une réunion avec des experts à l’Elysée jeudi.

Quelle date de fin à cette mesure exceptionnelle ?

Jean-Michel Blanquer a également précisé qu’il était “prématuré de fixer une date” pour la fin de cette mesure exceptionnelle dans l’histoire de l’Éducation nationale. Mais il a évoqué une fermeture au moins jusqu’à la fin des vacances de printemps. La reprise des cours la plus tardive est prévue le lundi 4 mai. 

Concernant la mise en place de l’enseignement à distance, le ministère s’engage à “accompagner ceux qui n’ont pas d’équipement informatique”, soit environ 5% des élèves, grâce à l’appui des collectivités territoriales. “Ce qui est important, c’est qu’aucun enfant ne reste au bord du chemin”, a-t-il insisté.

Service de garde pour les personnels soignants

M. Blanquer a également confirmé le projet annoncé par Emmanuel Macron d’un service minimum de garde pour les enfants des personnels soignants ou essentiels à la gestion de la crise. “Ca va prendre un peu de temps”, a-t-il néanmoins averti.

En ce qui concerne les examens et concours, M. Blanquer s’est déclaré favorable à leur maintien “au cas par cas”, sans plus de précision.

Quelques heures avant l’allocution d’Emmanuel Macron, Jean-Michel Blanquer avait assuré qu’une fermeture totale des établissements scolaires n’était pas à l’ordre du jour. M. Blanquer a expliqué que ce revirement avait été déclenché par les recommandations des “scientifiques qui ont estimé qu’il y avait une accélération de l’épidémie, amenant le pays à un nouveau stade”.  

Leave a Reply