Advertisements

Coronavirus : les cours du pétrole s’effondrent, les bourses dévissent – Sud Ouest

Spread the love

Les cours du pétrole se sont effondrés de plus de 30% en Asie ce lundi matin, enregistrant la chute la plus sévère depuis la guerre du Golfe de 1991. L’Arabie Saoudite a décidé unilatéralement de baisser ses prix à la livraison, en raison de l’échec de l’Opep (l’Organisation des pays exportateurs de pétrole) et de la Russie, à se mettre d’accord pour soutenir les cours.

>> Coronavirus : le point en France

Face aux incertitudes économiques causées par l’épidémie du nouveau coronavirus, les ministres du cartel pétrolier avaient tenté de conclure un accord avec les autres pays producteurs pour réduire la production et maintenir les prix du brut. Mais la Russie, deuxième producteur mondial de pétrole et qui n’est pas membre de l’Opep, s’est opposée à une nouvelle réduction de 1,5 million de barils par jour. En réponse, l’Arabie saoudite s’est lancée dans une vaste braderie en effectuant la plus importante réduction de ses prix pétroliers depuis 20 ans.

Les bourses dévissent

Dans les échanges de ce lundi après midi en Asie, les deux principales catégories de pétrole affichaient une baisse de 30% environ, le prix du WTI (West Tewas Intermediate) s’établissant à 29 dollars le baril et celui du Brent à 33 dollars le baril.

Les marchés d’actions ont plongé en Asie et dans le Golfe. Alors que les bourses des pays riches en hydrocarbures avaient déjà fortement reculé hier, les cotations ont été suspendues au Koweit après que son indice principal a chuté de 9,5% à l’ouverture lundi, tandis que Dubai perdait 9,0% et Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis) 7,1%. La Bourse d’Arabie saoudite, la plus importante du Golfe, a dévissé de 9,2% à l’ouverture des échanges. Les bourses asiatiques s’affichaient aussi en forte baisse.

Dans la foulée, le cours du Brent s’est également effondré ce matin en Europe, entraînant les places financières dans la tourmente. Le CAC 40 dévissait de plus de 6% à l’ouverture.

Sud Ouest

En France : l’impact sur la croissance française sera de plusieurs dixièmes de points de PIB

L’impact du coronavirus sur la croissance de l’économie française sera “de plusieurs dixièmes de points de PIB” (produit intérieur brut), a indiqué lundi sur France Inter le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.”On peut parfaitement envisager être en dessous de 1% de croissance du PIB en 2020″, a encore déclaré le ministre, selon lequel “l’impact sera sévère sur la croissance française en 2020”.

“Il y aura évidemment un impact sur l’emploi”, a par ailleurs dit M. Le Maire, qui a annoncé la possibilité de “dégrèvements d’impôts” pour les entreprises particulièrement affectées par la situation sanitaire du pays. Il a également réitéré les mesures déjà annoncées de possibilité de report de charges sociales et fiscales ainsi que de recours au chômage partiel pour les entreprises.

Bruno Le Maire avait préalablement déclaré que l’impact de l’épidémie de Covid-19 serait supérieur à 0,1 point de PIB. Il a indiqué lundi qu’il ne donnerait pas de nouveau chiffrage précis avant la présentation du pacte de stabilité budgétaire le 15 avril.
 

Advertisements

Leave a Reply