Advertisements

Coronavirus : les autorités exhortent les Français à rester chez eux – Le Figaro

Spread the love

«Pas de relâchement, restez chez vous», a lancé samedi le directeur général de l’AP-HP Martin Hirsch en déplorant la présence de «trop de promeneurs» à Paris.

Par Le Figaro avec AFP

Une évacuation de patients le 3 avril dernier à Bordeaux.
Une évacuation de patients le 3 avril dernier à Bordeaux. NICOLAS TUCAT / AFP

Face à un bilan qui a bondi à plus de 7500 morts en France, les évacuations pour soulager les hôpitaux d’Ile-de-France vont se poursuivre dimanche 5 avril, ainsi que les consignes des autorités de ne pas sortir, après un samedi où un certains relâchement a été observé par endroits, notamment à Paris.

Confinée depuis le 17 mars pour lutter contre l’expansion de l’épidémie, la France a enregistré 441 décès supplémentaires dans les dernières 24 heures à l’hôpital, moins que vendredi avec le pire bilan quotidien depuis le début de l’épidémie (588 morts). En prenant en compte les 2028 décès dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux, cela porte à 7560 le bilan total des décès dus à ce virus. Samedi, plus de 6800 personnes se trouvaient en réanimation. «Ce soir, nous n’avons jamais eu autant de patients en réanimation», a souligné le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, au cours de son point presse quotidien. Alors que le pic de l’épidémie «se rapproche» dans certaines régions, selon lui, les Français sont invités à ne pas relâcher l’effort de confinement et à passer à la maison les congés de Pâques, qui ont débuté ce weekend.

«Pas de relâchement, restez chez vous», a exhorté le directeur général de l’AP-HP Martin Hirsch en déplorant la présence de «trop de monde dans les rues, trop de flaneurs, trop de promeneurs» à Paris, croisés par les soignants se rendant à leur travail.

Le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, a indiqué de son côté qu’il était «impossible» de savoir quand les élèves pourraient retourner en classe. Une fois le confinement levé, il faudra «plusieurs jours» pour organiser un retour progressif à l’école, après un nettoyage complet des établissements, et «peut-être pas partout en même temps», a souligné le ministre.

Advertisements

Leave a Reply