Advertisements

Coronavirus : « Le virus circule déjà parmi nous », annonce un médecin lors d’une visite de Macron à l’hôpital – 20 Minutes

Spread the love
Emmanuel Macron lors d’une visite à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, le 27 février 2020. — Martin Bureau / POOL / AFP

En visite à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, où est décédé un enseignant de l’Oise touché par le coronavirus, Emmanuel Macron s’est entretenu avec les médecins du Centre hospitalier ce jeudi. « Le virus circule déjà parmi nous », a constaté l’un des spécialistes.

« Je pense qu’il va y avoir une situation à l’italienne » avec « des chaînes de transmission autochtones », a commencé le professeur Eric Caumes, chef de service des Maladies Infectieuses et Tropicales, tout en insistant sur le fait que « les deux personnes qui sont décédées en France avaient soit une comorbidité, soit une autre pathologie ». « Le virus circule déjà parmi nous. C’est ça la vérité qu’il faut malheureusement annoncer », a-t-il poursuivi face au président.

Gérer 1.000 ou 10 millions de personnes

« Je vois ça un peu comme la grippe, même si je sais que c’est très différent de la grippe. C’est une maladie qui touche des personnes fragiles, avec des comorbidités, des personnes âgées même s’il est possible que des personnes jeunes soient touchées », reconnaît le soignant. Moins touchée que l’Italie voisine, la France a recensé 18 cas et deux décès, dont un touriste chinois et ce premier mort français qui n’avait pas voyagé dans les zones à risque. Une enquête est en cours pour retracer le parcours de cet enseignant de 60 ans d’un collège de Crépy-en-Valois dans l’Oise.

« Le problème va être l’effet nombre à gérer. Si on a 1.000 personnes, le système n’aura aucun problème pour prendre en charge. Mais si c’est 100.000 personnes ou 10 millions de personnes dans un espace très réduit de temps, on va avoir de grosses difficultés », a ajouté le professeur.

9 partages
Advertisements

Leave a Reply