Coronavirus: le préfet des Alpes-Maritimes instaure un couvre-feu à 22h00 dans tout le département – BFMTV.COM

Spread the love

Le préfet des Alpes-Maritimes a décidé d’instaurer un couvre-feu dans l’ensemble du département, selon France Bleu. Il entre en vigueur dès ce samedi soir, à compter de 22h00 et jusqu’à 5h00 du matin. Il sera maintenu “aussi longtemps que durera le confinement national”, a précisé à nos confrères, Jean-Gabriel Delacroy, le chef de cabinet du préfet.

Harmonisation

Cette décision intervient dans la continuité d’initiatives locales prises par cinq maires du département des Alpes-Maritimes. En effet, les édiles de Vallauris, Menton, Roquebrune-Cap-Martin, Nice et Mougins avaient déjà pris des arrêtés municipaux pour instaurer un couvre-feu. Le maire de Cannes, David Lisnard, réclamait notamment “un renforcement des mesures coercitives”.

La préfecture a donc jugé “plus simple d’harmoniser les règles dans tout le département”, précise Jean-Gabriel Delacroy qui estime que le confinement est une mesure “prise à la légère”. 

En fin de semaine, le chef de l’Etat avait lui aussi déploré l’insouciance de certains Français face à la crise sanitaire actuelle. “Quand je vois que des gens continuent à aller au parc, à la plage ou à se ruer sur les marchés ouverts”, c’est qu'”ils n’ont pas compris les messages” passés par les autorités, avait-il déclaré en marge d’une visite à l’Institut Pasteur à Paris.

Pas de promenade après 22h00

Le couvre-feu vise donc à faire appliquer avec plus de rigueur les mesures présidentielles. Le préfet a toutefois précisé que les personnes qui travaillaient de nuit pourraient encore se déplacer entre 22h00 et 5h00 du matin, à condition de présenter un justificatif. Il en va de même pour les déplacements pour motif de santé et pour motif familial impérieux. 

En revanche, il n’est désormais plus possible d’aller faire du sport, promener son chien ou faire des courses après 22h00: “Nous avons demandé aux commerces alimentaire de fermer plus tôt pour que les clients puissent rentrer chez eux et qu’ils ne soient pas pris au piège par le couvre-feu”. Toute personne circulant dans la rue sans une bonne raison peut être verbalisée et recevoir une amende de 135 euros.

Leave a Reply