Coronavirus : l'Apple Watch en retard d'une guerre

Spread the love

Comme beaucoup d’entreprises, Apple s’implique pour combattre la pandémie de coronavirus. Dons, masques, écrans de protection faciale… Mais Apple a manifestement été pris de court là où elle semblait pourtant bien placée.

Depuis le début de l’épidémie, l’Apple Watch, cet appareil qui connaît mieux que n’importe quel autre votre état physique et qui fait partie des plus avancés de sa catégorie, fait comme si de rien n’était. En dépit des mesures de confinement qui concernent maintenant plus de la moitié de la population mondiale, l’Apple Watch propose toujours de marcher ou courir un certain nombre de kilomètres.

Alors que l’iPhone et les autres smartphones sont exploités pour analyser les mouvements de population (et bientôt les contacts avec les personnes contaminées ?), l’Apple Watch n’a-t-elle pas un rôle à jouer dans la lutte contre le coronavirus ?

Si, comme le montre l’Allemagne, qui a lancé une app qui va puiser dans les données de l’application Santé (en les anonymisant au passage) des volontaires pour évaluer la prévalence des infections à un niveau local. Mais Apple, pourtant très engagée dans les recherches cliniques, n’a pas (encore ?) annoncé d’initiative maison liée au coronavirus.

À l’inverse, Withings se montre très engagé. Le fabricant spécialisé dans la santé connectée espère obtenir au plus vite les certifications nécessaires à la mise sur le marché de sa nouvelle montre, la ScanWatch.

« Nous recevons de nombreuses demandes d’accompagnement des services hospitaliers, car la mesure du taux de saturation en oxygène via nos montres ScanWatch permet en effet d’aider au suivi de l’état de santé et du stress respiratoire des patients atteints de Covid-19, qui sont maintenus à domicile », indique le président Eric Carreel au journal Les Échos.

ScanWatch

La principale nouveauté de la ScanWatch est en effet son capteur de saturation pulsée en oxygène (SpO2), un capteur qui équipe en fait déjà l’Apple Watch, mais qui n’est pas activé faute d’autorisation obtenue auprès des organisations sanitaires. Apple serait en train de s’affairer pour activer finalement cette fonction un jour ou l’autre.

Les premières ScanWatch produites serviront à des programmes de suivi de malades, en collaboration avec des acteurs hospitaliers. En attendant, Withings a fait don de masques et d’une partie de sa production de thermomètres Thermo à des professionnels de santé et a pris part à une alliance menant des recherches sur le Covid-19.

Leave a Reply