Coronavirus : la préfecture impose le port du masque sur tous les marchés en plein air des Bouches-du-Rhône – La Provence

Spread the love

Placées depuis ce matin en “zone de circulation active” du virus, les Bouches-du-Rhône font l’objet d’une surveillance particulière des autorités en ce qui concerne la propagation du coronavirus. Ainsi, la préfecture du département a indiqué ce soir par voie de communiqué que l’obligation du port du masque serait étendue dès demain à tous les marchés ouverts du département.

Une mesure que plusieurs villes comme Marseille ou Martigues avaient déjà anticipée dans la journée.

Dans ce même communiqué commun, l’Agence régionale de santé (ARS) demande à “l’ensemble des acteurs” des soins “de prendre toutes les mesures nécessaires et anticipées, à commencer par les plans de mobilisation interne (plan blanc pour les établissements hospitaliers, et plan bleu pour les établissements médico-sociaux).”

La préfecture et l’ARS précisent que “le taux d’incidence est passé de 47,1 pour 100 000 habitants, en fin de semaine dernière à 57,36 pour 100 000 habitants ce vendredi 14 août. Sur la même période, le taux de positivité est passé de 3,4 % à 3,86 %.” C’est l’augmentation de ces deux critères, notamment le passage du taux d’incidence à un niveau supérieur à 50 pour 100 000 habitants, qui a entraîné le passage du département en “zone de circulation active”.

Les mesures prises par la préfecture sont toutefois encore loin, en terme de contrainte, des prérogatives qui lui sont conférées par la loi du 9 juillet 2020 organisant la sortie de l’état d’urgence sanitaire consécutivement à ce classement en “zone de circulation active”. En tant que représentant de l’État dans le département, le préfet Pierre Dartout aurait pu prendre des mesures visant à fermer certaines catégories d’établissements recevant du public (bars, restaurants…), voire même restreindre les déplacements des véhicules et des personnes (sauf motif professionnel, familial ou de santé).

 

Leave a Reply