Coronavirus: la France va faire évoluer sa stratégie dépistage en “multipliant” les tests – BFMTV.COM

Spread the love

Tout en défendant la stratégie passée de la France en matière de dépistage du coronavirus, le ministre de la Santé affirme ce samedi que “la doctrine doit évoluer”.

“L’enjeu, c’est d’être en mesure de multiplier les capacités de tests au moment où nous lèverons le confinement”, a-t-il expliqué lors d’un nouveau point presse. “Nous devrons vérifier, pour les personnes pour lesquelles il y avaient un doute, si elles présentaient ou non la maladie.”

Un dépistage n’empêche pas la transmission

Interrogé sur la stratégie de la France, par rapport à d’autres pays comme la Corée du Sud, qui a testé en masse ses habitants, le ministre de la Santé a rappelé qu'”un dépistage n’empêche pas la transmission du virus”. L’Organisation mondiale de la Santé recommande pourtant d’effectuer “un test pour chaque cas suspect”

“Plus de 250 millions de masques” commandés

Par ailleurs, il a indiqué que la France avait commandé “plus de 250 millions de masques”, à destination notamment des personnels de santé, qui dénoncent la pénurie actuelle de ces moyens de protection.

A l’heure actuelle il y a un “stock d’État” de 86 millions de masques, dont 5 millions de masques FFP2 plus protecteurs, le reste étant des masques chirurgicaux, et “nous prévoyons une consommation de 24 millions de masques par semaine”, a précisé le ministre. Pour les deux semaines à venir, a-t-il dit, priorité sera donnée pour ces masques aux personnels de santé en ville comme à l’hôpital et aux personnes intervenant auprès des personnes âgées.

Il a relevé que ces stocks stratégiques “se sont réduits année après année”, pour arriver en début d’épidémie à un total de “117 millions de masques pour adultes, aucun FFP2”. Le gouvernement avait conscience dès le début que cette situation “allait être une difficulté”, a-t-il souligné.

Concernant les autres professions qui réclament la distribution de masques (forces de l’ordre, distribution…) Olivier Véran a indiqué que le Conseil scientifique serait à nouveau consulté mardi notamment pour évoquer “le mode de répartition des masques”.

Leave a Reply