Advertisements

Coronavirus: la France en fait-elle assez? – Le Figaro

Spread the love

DÉCRYPTAGE – Avec l’épidémie qui explose en Italie et deux nouveaux cas détectés sur le territoire, le niveau d’alerte monte.

Le coronavirus a fait une apparition brutale en Italie: neuf cas ont été déclarés le 22 février passant à 124 cas deux jours plus tard, et 320 cas le 25 février, avec un total de 11 morts.
Le coronavirus a fait une apparition brutale en Italie: neuf cas ont été déclarés le 22 février passant à 124 cas deux jours plus tard, et 320 cas le 25 février, avec un total de 11 morts. Stéphane GUIOCHON/PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

«L’épidémie est à nos portes», lâchait mardi 25 février sur RTL le tout nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran, attentif à l’augmentation brutale des cas d’infections à coronavirus Sars-CoV-2, en Italie: de 9 cas déclarés le 22 février à 124 cas deux jours plus tard, et 320 cas le 25 février, avec un total de 11 morts! Le cauchemar de tout ministre de la Santé. La déclaration du ministre intervenait d’ailleurs avant l’annonce mardi soir de deux nouveaux cas confirmés sur le territoire français. Une jeune femme chinoise arrivée en France le 7 février, et désormais presque guérie, et un homme, habitant en Auvergne-Rhône-Alpes qui rentrait de Lombardie.

Il est indéniable que l’apparition brutale de l’épidémie chez nos voisins transalpins change la donne. Elle montre, d’une part, que l’Italie a raté les premiers cas d’infection, et d’autre part, que le risque de contamination s’accroît en France étant donné les relations avec nos voisins.

À l’évidence, l’ombre de la pandémie s’approche

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.


Abonnez-vous : 1€ pendant 2 mois

annulable à tout moment

Advertisements

Leave a Reply