Coronavirus : Explosion des cas en Floride et au Texas, qui font machine arrière sur les bars – 20 Minutes

Spread the love
Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, et le vice-président américaine, Mike Pence, dans un restaurant à Orlando, le 20 mai 2020. — Chris O’Meara/AP/SIPA

Face à la flambée des nouveaux cas de coronavirus, le Texas et la Floride font machine arrière sur le déconfinement. Le gouverneur du Texas a ordonné ce vendredi la fermeture des bars à partir de midi après une flambée des cas de coronavirus dans l’Etat américain. « A l’heure actuelle, il est clair que l’augmentation du nombre de cas est largement due à certains types d’activités, notamment aux Texans qui se rassemblent dans les bars », a indiqué le gouverneur Greg Abbott dans un communiqué, en demandant à chaque Texan de « faire sa part », de porter un masque et de respecter les mesures de distanciation sociale.

Les bars et établissements similaires qui tirent plus de la moitié de leurs recettes brutes de la vente de boissons alcoolisées doivent fermer vendredi à partir de midi. Ils restent autorisés à effectuer des livraisons et de la vente à emporter. Depuis le 12 juin, les restaurants pouvaient ouvrir à 75 % de leur capacité maximale. Ils doivent désormais se limiter à 50 %.

Plus de 5.000 nouveaux cas

Le décret de Greg Abbott donne également le pouvoir aux gouvernements locaux d’autoriser ou non les rassemblements de 100 personnes ou plus. Le Texas a rapporté jeudi 5.996 nouveaux cas, un record dans le grand Etat du Sud depuis le début de la pandémie. C’est le taux de positivité, le nombre de tests positifs rapporté au nombre total de tests réalisés, à 11.76 % jeudi qui a poussé Greg Abbott à « prendre des mesures supplémentaires pour atténuer la propagation » du Covid-19.

En mai, le gouverneur avait déclaré surveiller cet indicateur qu’il ne voulait pas voir dépasser les 10 %. Le Texas est l’un des premiers Etats américains à avoir rouvert son économie. Dès le 1er mai, les restaurants, centres commerciaux, cinémas et magasins avaient pu rouvrir à capacité réduite. Les bars, salons de coiffure et de soins esthétiques leur avaient emboîté le pas dans les semaines suivantes. La semaine dernière encore, le gouverneur annonçait l’ouverture des parcs d’attractions et des kermesses à 50 % de capacité.

9.000 nouveaux cas en Floride

La Floride, de son côté, a interdit la vente d’alcool dans les bars. Dans cet Etat du sud des Etats-Unis, les cas de Covid explosent avec 9.000 nouvelles infections en 24 heures signalées vendredi. Et la maladie touche surtout les jeunes : l’âge moyen des personnes infectées est de 33 ans, contre 65 il y a deux mois.

Face à ces chiffres inquiétants, la cellule Covid de la Maison Blanche a tenu une conférence de presse, vendredi, pour la première fois depuis la fin avril. Le docteur Anthony Fauci, le plus haut expert en maladies infectieuses du gouvernement, a averti que dans une société interconnectée, une pandémie ne pouvait rester cantonnée ni à une classe d’âge, ni aux frontières d’une ville.

« Nous avons un problème grave dans certaines zones », a dit le scientifique. « Tôt ou tard, même les régions qui vont bien deviendront vulnérables ». Un « changement de modèle » doit être engagé pour réaliser beaucoup plus de tests de dépistage et repérer les cas asymptomatiques dans des quartiers ou des villes ciblés, a-t-il plaidé. Le vice-président Mike Pence, lui, continue comme Donald Trump de refuser de porter un masque en public. Et il l’a assuré vendredi : « Incontestablement, quand nous regardons où nous en sommes aujourd’hui, nous avons ralenti la contagion. Nous avons aplati la courbe ». Les graphiques ne sont pas d’accord avec lui.

16 partages

Leave a Reply