Advertisements

Coronavirus : évacuations de patients et contrôles routiers se poursuivent dimanche en France – Le Monde

Spread the love

Confinée depuis le 17 mars pour lutter contre l’expansion de l’épidémie, la France a enregistré 441 décès supplémentaires dans les dernières 24 heures à l’hôpital, moins que vendredi avec le pire bilan quotidien depuis le début de l’épidémie (588 morts). En prenant en compte les 2 028 décès dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux, cela porte à 7 560 le bilan total des décès dus à ce virus.

Samedi, plus de 6 800 personnes se trouvaient en réanimation. « Ce soir, nous n’avons jamais eu autant de patients en réanimation », a souligné le directeur général de la santé Jérôme Salomon, au cours de son point presse quotidien, même s’il y a bien un ralentissement progressif des admissions.

  • Les évacuations sanitaires continuent

Plusieurs dizaines de patients franciliens atteints du Covid-19 seront transférés, dimanche 5 avril, à bord de deux trains médicalisés en Bretagne, a indiqué l’agence régionale de santé (ARS). La Bretagne a déjà accueilli le 25 mars, six patients de la région du Grand-Est puis, le 1er avril, trente-six malades d’Ile-de-France.

Deux trains sanitaires seront mobilisés dimanche. « Le premier train assurera le transport de patients à destination de Vannes, de Lorient et de Quimper. Le second train permettra le transfert de patients répartis entre Rennes, Saint-Malo, Morlaix et Brest », précise l’ARS.

Au total, selon les autorités sanitaires plus de 550 patients dans un état critique ont été évacués depuis le 18 mars.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : en Ile-de-France, une évacuation sanitaire sans précédent
  • Maintenir l’effort de confinement, même en période de vacances scolaires

Alors que le pic de l’épidémie « se rapproche », selon M. Salomon, les Français sont invités à ne pas relâcher l’effort de confinement et à passer à la maison les congés de Pâques, qui ont débuté ce week-end. « Pas de relâchement, restez chez vous », a exhorté le directeur général de l’AP-HP Martin Hirsch en déplorant la présence de « trop de monde dans les rues, trop de flâneurs, trop de promeneurs » à Paris, croisés par les soignants se rendant à leur travail.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : dans les hôpitaux d’Ile-de-France, la semaine la plus longue

Le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, a indiqué de son côté samedi qu’il était « impossible » de savoir quand les élèves pourraient retourner en classe. Une fois le confinement levé, il faudra « plusieurs jours » pour organiser un retour progressif à l’école, après un nettoyage complet des établissements, et « peut-être pas partout en même temps », a souligné le ministre.

Depuis vendredi, début des vacances scolaires pour les académies d’Ile-de-France et d’Occitanie, plus de 160 000 policiers et gendarmes sont mobilisés, et pour tout le week-end, afin de faire appliquer les mesures de confinement. 

  • Toute la population de Saint-Barth sera dépistée

La petite île de Saint-Barthélemy dans les Antilles françaises, confinée comme le reste de la France depuis près de vingt jours, a débloqué deux millions d’euros pour faire tester au Covid-19 la totalité de ses 10 000 habitants. « L’objectif est de rassurer la population et obtenir du gouvernement la levée du confinement pour Saint-Barthélemy », a expliqué le président de la Collectivité Bruno Magras (les Républicains), qui dirige l’île depuis 1995.

A ce jour, Saint-Barthélemy a recensé six cas avérés sur son territoire de 21 km2, dont quatre aujourd’hui guéris. Les deux autres sont confinés à leur domicile et leur état de santé n’est pas préoccupant. Aucun cas n’a été recensé depuis le 26 mars.

  • Lancement d’un test avec du plasma de patients guéris

Alors qu’une course contre la montre est engagée pour trouver un remède contre la maladie, plusieurs établissements ont annoncé le lancement la semaine prochaine d’un essai clinique consistant à transfuser du plasma sanguin de personnes guéries du Covid-19 – contenant des anticorps dirigés contre le virus – vers des malades en phase aiguë. De tels essais sont déjà menés aux Etats-Unis et en Chine.

Des chercheurs de plusieurs pays ont également lancé, ou s’apprêtent à le faire, des essais cliniques de grande ampleur afin de déterminer si la vaccination par le BCG (appellation courante du vaccin contre la tuberculose) offrirait une protection – au moins partielle – contre le Covid-19.

Lire aussi Le gendarme du médicament alerte sur les possibles « effets secondaires graves » des traitements testés contre le coronavirus
  • Le Maire promet d’éviter le « naufrage »

Au plan économique, le ministre de l’économie et des finances, Bruno Le Maire, a assuré au Journal du dimanche que L’Etat apporterait « les moyens financiers nécessaires aussi longtemps que la crise durera », afin d’éviter « un naufrage » de l’économie lié à la pandémie.

Pour aider les entreprises à passer le choc du confinement, l’Etat a annoncé qu’il garantirait jusqu’à 300 milliards d’euros de prêts bancaires, soit l’équivalent de 15 % du Produit intérieur brut (PIB) français.

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le Monde avec AFP

Advertisements

Leave a Reply