Coronavirus : En quoi consiste le protocole sanitaire renforcé permettant aux restaurants de rester ouverts ? – 20 Minutes

Spread the love
Une terrasse d’un restaurant à Paris, le 30 mai 2020. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Gestes barrières, distanciation, paiement à table… Pour pouvoir rester ouverts sans restriction d’horaires, les restaurants des zones en « alerte maximale » comme Paris, sa petite couronne, Aix-en-Provence et Marseille vont devoir respecter un protocole sanitaire strict.

Pour lutter contre la hausse des cas de coronavirus, les restaurants, qui peuvent continuer à ouvrir contrairement aux bars, vont devoir respecter un nouveau protocole sanitaire renforcé. 20 Minutes fait le point sur ces nouvelles règles, qui rentrent en application ce mardi pour 15 jours. 

Distanciation et mesures d’hygiène renforcées dans les restaurants

Que ce soit dans la capitale ou dans la cité phocéenne, chaque restaurant devra mettre du gel hydroalcoolique à disposition sur toutes les tables et non plus seulement à l’intérieur de l’établissement. Les restaurateurs devront également maintenir un mètre de distance « entre les chaises » des différents groupes de convives.

Les convives devront de leur côté conserver leur masque la plupart du temps sauf au moment de la consommation des plats. Les groupes de convives seront limités à six – enfants compris – contre dix actuellement. Le paiement à table sera privilégié et les clients seront « incités » à réserver pour éviter les attroupements aux abords des restaurants.

La traçabilité des clients renforcée

Les clients des restaurants ne seront pas contraints de télécharger l’application StopCovid, même s’ils y seront « fortement incités ». En revanche, ils devront laisser leur nom, leur numéro de téléphone et éventuellement leur e-mail dans un « cahier de contact ». Ils pourront ainsi être prévenus par l’Assurance maladie en cas de détection d’un cas de Covid-19 chez un consommateur venu dans l’établissement.

Les contrôles renforcés dans les restaurants

Le restaurateur devra afficher, à l’extérieur de son établissement, une jauge indiquant la capacité totale d’accueil de celui-ci, afin de faciliter d’éventuels contrôles.

Afin de s’assurer que ces protocoles renforcés sont bien respectés, le gouvernement prévoit qu’une « procédure accélérée » puisse être mise en place, pour fermer les établissements en infraction.

La notion de «bar» précisée

Seule exception à la fermeture des bars : les établissements enregistrés comme « débits de boissons » mais « proposant la vente de boissons à titre accessoire par rapport à la restauration », pourront rester en activité.

Il s’agit des établissements dont le chiffre d’affaires est majoritairement constitué par l’activité restauration, mais qui auraient néanmoins conservé la classification « débit de boissons ».

102 partages

Leave a Reply