Coronavirus en France : le nombre de décès passe la barre des 13 000 dont un enfant de 10 ans – Sud Ouest

Spread the love

L’épidémie de nouveau coronavirus poursuit sa progression en France, avec 13 197 décès déplorés en France, soit 987 de plus que jeudi. “Sur la semaine 14, l’excès de mortalité atteint le niveau exceptionnel de +48%. C’était +33% la semaine précédente”, a annoncé Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé.

Plus de 13000 personnes sont mortes en France depuis le début de l’épidémie de coronavirus, parmi lesquelles “un enfant de moins de 10 ans” en Ile-de-France dont les causes de décès semblent toutefois “multiples”, a-t-il précisé vendredi.  “Mais les causes de décès semblent multiples, même s’il y avait une infection à Covid-19 diagnostiquée”. C’est le premier décès d’un enfant si jeune rapporté en France, où une jeune fille de 16 ans est décédée fin mars de la maladie. 

Au total, 13197 personnes sont mortes dont 8 598 à l’hôpital (+554 en 24 heures) et 4 599 dans les Ehpad et établissements médico-sociaux (+ 433).

La légère diminution des admissions en réanimation amorcée jeudi se poursuit, avec 62 patients de moins en 24 heures, “une timide éclaircie” “très importante pour l’ensemble des soignants”, a souligné le Pr Salomon.

“Pâle rayon de soleil”

Pour le deuxième jour consécutif, le nombre de patients en réanimation a diminué: 7 004 personnes sont en réanimation, soit 62 de moins que jeudi, a précisé Jérôme Salomon, qualifiant la situation de “pâle rayon de soleil”.
C’est “une timide éclaircie” mais “très importante pour l’ensemble des soignants”, a-t-il souligné. “Un très haut plateau semble s’amorcer, avec une épidémie toujours très dynamique, toujours très hétérogène selon les régions, avec beaucoup d’admissions, c’est pourquoi nous devons rester totalement vigilants et mobilisés”, a noté le numéro deux du ministère de la Santé au cours de son point quotidien.

867 cas déclarés dans les Armées

Un total de 369 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés par tests dans les armées, 867 cas “déclarés”, 3.800 cas étant “probables et possibles”, a indiqué vendredi au Sénat Florence Parly, annonçant aussi que la relève de Barkhane pourrait être repoussée.

La ministre des Armées et la secrétaire d’Etat Geneviève Darrieussecq ont été auditionnées en visioconférence par la commission des Affaires étrangères et de la Défense du Sénat. La ministre a détaillé la situation sanitaire des armées, selon ce communiqué : “369 cas de contamination confirmés par tests, 867 cas déclarés, une estimation de 3 800 cas probables et possibles.

Saluant “un effort extraordinaire” des armées, le président LR de la commission, Christian Cambon, a mis en garde contre “l’usure, dans cette course de fond”. “Cet engagement a un coût, en particulier sur le plan humain. La loi de programmation militaire devra être pleinement appliquée pour permettre, demain, la régénération du potentiel”, a-t-il souligné.  

Leave a Reply