Coronavirus en France : “encore loin de l’objectif des 5 000 cas par jour” dit Salomon – Sud Ouest

Spread the love

Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, fait le point sur la situation sanitaire en France, ce lundi depuis 18 heures, alors que le Premier ministre Jean Castex et celui de la Santé Olivier Véran ont réuni dans la matinée les chefs de groupes parlementaires.

>> À lire aussi : Covid-19. 5000 cas quotidiens avant le 15 décembre : la France va-t-elle pouvoir se déconfiner ?

Il s’est attaché aux chiffres, sans évoquer de nouvelles mesures à partir du 15 décembre et pour les fêtes de Noël, même s’il s’est montré peu optimiste sur le fameux objectif des 5 000 cas positifs en 24 heures à atteindre au 15 décembre.

Phase d’analyse

“Malgré tous nos efforts, nous sommes toujours face à un risque élevé de rebond épidémique”, a-t-il averti au cours d’un point presse. “Depuis quelques jours, le niveau des contaminations quotidiennes ne baisse plus” et l’impact de l’épidémie de Covid-19 sur le système hospitalier “reste majeur”, a souligné le numéro deux du ministère de la Santé.

La France enregistre en moyenne 10 000 nouveaux cas par jour depuis une semaine, “contre 5 000 au cœur de l’été”, un niveau qui est aussi celui visé par l’exécutif pour lever les restrictions de déplacement et rouvrir les établissements recevant du public à partir du 15 décembre.

“Il est difficile de prévoir l’évolution mais si les conditions actuelles se poursuivent il sera très difficile d’atteindre cet objectif”, a reconnu Jérôme Salomon.

Pressé de dire si cette situation pouvait remettre en cause le calendrier du déconfinement, il a expliqué que les autorités sanitaires étaient “dans une phase de diagnostic” et que “tout dépendra(it) de l’évolution dans les prochains jours”. “Les mesures seront prises en temps utile avec l’ensemble des éléments disponibles”, a-t-il ajouté. 

Au-delà du 15 décembre, le directeur général de la Santé (DGS) a lancé un “message de prudence” concernant les fêtes de fin d’année, qui “font craindre que des contaminations importantes intrafamiliales aient lieu”.
“3 411 cas de plus” ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, a précisé Jérôme Salomon, mais les données de début de semaine marquent toujours un creux car moins de tests sont réalisés le dimanche.

Tests antigéniques intégrés

Au-delà du 15 décembre, le directeur général de la Santé (DGS) a lancé un “message de prudence” concernant les fêtes de fin d’année, qui “font craindre que des contaminations importantes intrafamiliales aient lieu”, à l’image des fêtes de Thanks Giving au Canada puis aux États-Unis, auxquelles ont succédé une véritable explosion des cas positifs.

“3 411 cas de plus” ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, a précisé Jérôme Salomon, mais les données de début de semaine marquent toujours un creux car moins de tests sont réalisés le dimanche.  

“L’impact hospitalier reste majeur et la pression en réanimation au-dessus des seuils d’alerte”, a ajouté le DGS, précisant que 26 365 malades étaient hospitalisés avec un diagnostic de Covid-19, dont 3 198 en réanimation.

Jérôme Salomon a également annoncé l’intégration des tests antigéniques parmi les indicateurs dans les prochains bilans délivrés par Santé Publique France.

La France espère atteindre l’objectif de 5000 contaminations par jour au moment d’opérer un déconfinement au 15 décembre. Cela était clairement l’objectif fixé par le président de la République Emmanuel Macron, lors de sa dernière allocution.

Leave a Reply