Coronavirus en direct : le gouvernement promet la distribution de 200 millions de masques par semaine d’ici à la fin mai – Le Monde

Spread the love

Les résultats de l’essai clinique britannique Recovery espérés “dans cinq à sept semaines”

Dans une lettre adressée mercredi 6 mai à la communauté médicale britannique, le National Health Service, qui coordonne le système de santé outre-Manche, espère disposer de réponses sur l’efficacité de certains traitements contre le Covid-19 avant la fin du mois de juin.

La lettre souligne que le principal essai clinique, Recovery, a déjà recruté 9 000 patients. Lancé début mars, il visait à comparer l’efficacité de l’association lopinavir-ritonavir (antiviraux utilisés contre le VIH) à celle de la dexamethasone (stéroïde), de l’hydroxychloroquine (anti-inflammatoire), de l’azithromycine (antibiotique) et du tocilizumab (anti-inflammatoire). 

“Pour obtenir des preuves fortes, il faut de grands effectifs, de l’ordre de 2 000 participants par traitement, explique la lettre. Si nous pouvions maintenir le recrutement pour Recovery à un haut niveau, au-dessus de 1 000 patients par semaine, nous pourrions avoir des réponses sur certains traitements en cinq à sept semaines.” Le courrier est donc un appel aux médecins à ne pas relâcher l’effort d’enrôlement des patients, que ce soit dans Discovery ou d’autres essais cliniques.

En France, l’essai Discovery a pour l’heure recruté 742 patients français (sur 800 prévus), mais n’est pas parvenu à entraîner l’adhésion de partenaires européens pour parvenir à un quota initialement espéré de 3 200 patients. Si bien que des résultats dans un futur proche sont compromis.

De notre journaliste Hervé Morin, spécialiste des questions scientifiques
 

Leave a Reply