Coronavirus : Emmanuel Macron donne un horizon aux Français – Le Monde

Spread the love
Une femme regarde l’allocution télévisée d’Emmanuel Macron depuis l’Élysée, le 13 avril à Avray (Hauts-de-Seine).

Une femme regarde l’allocution télévisée d’Emmanuel Macron depuis l’Élysée, le 13 avril à Avray (Hauts-de-Seine). CHRISTOPHE ENA / AP

Il avait promis de donner un horizon aux Français. Il l’a fixé à quatre semaines. Pour sa troisième allocution solennelle depuis l’Elysée et le début de l’épidémie de coronavirus, Emmanuel Macron a annoncé, lundi 13 avril, que le confinement imposé depuis le 17 mars à l’ensemble de la population sera levé le lundi 11 mai.

A l’exception des « personnes âgées » et des « plus vulnérables », invités à rester plus longtemps à l’abri, tous les Français pourront ce jour-là reprendre leurs activités. « Le 11 mai prochain (…) sera le début d’une nouvelle étape », a promis le chef de l’Etat.

Concrètement, toutes les entreprises pourront rouvrir leurs portes à cette date. « Le 11 mai, il s’agira (…) de permettre au plus grand nombre de retourner travailler, redémarrer notre industrie, nos commerces et nos services », a indiqué M. Macron.

Seuls « les lieux rassemblant du public, restaurants, cafés et hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacles et musées » resteront fermés jusqu’à nouvel ordre. « Les grands festivals et événements avec public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu’à mi-juillet prochain », a-t-il ajouté, indiquant que « la situation sera collectivement évaluée à partir de mi-mai, chaque semaine, pour adapter les choses ».

Lire aussi Coronavirus : pas de gros festival jusqu’à mi-juillet, Avignon renonce

Pour autant, pas question de relâcher la vigilance. Il faudra continuer à respecter les fameux gestes barrières car le coronavirus sera toujours là et pour sans doute plusieurs mois, a mis en garde le locataire de l’Elysée. « Les règles pourront être adaptées en fonction de nos résultats, car l’objectif premier demeure la santé de tous les Français », a-t-il insisté. Chaque citoyen sera d’ailleurs invité à se procurer un « masque grand public » à partir du 11 mai et son port pourra être rendu obligatoire, notamment dans les transports en commun.

Nombreuses consultations

Alors que certains observateurs anticipaient une fermeture des classes jusqu’en septembre, le chef de l’Etat a assuré qu’elles rouvriraient elles aussi dans quatre semaines.

« A partir du 11 mai, nous rouvrirons progressivement les crèches, les écoles, les collèges et les lycées », a-t-il détaillé. Cela impliquera « des règles particulières, organiser différemment le temps et l’espace, bien protéger nos enseignants et nos enfants avec le matériel nécessaire », mais c’était devenu nécessaire pour éviter que les inégalités se creusent, estime Emmanuel Macron. Seuls les étudiants de l’enseignement supérieur ne reprendront pas les cours, repoussés à la rentrée.

Leave a Reply