Coronavirus dans le Nord : Des nouvelles mesures après le passage en « zone rouge » – 20 Minutes

Spread the love
A Lille, dans certains endroits, on porte obligatoirement le masque dans la rue. — M.Libert / 20 Minutes

« Situation alarmante ». Depuis samedi, le Nord est devenu une « zone de circulation active » du coronavirus, ou « zone rouge ». En moins d’une semaine, le taux d’incidence est passé de 37 à 64,3 pour le département et même 65 pour la seule Métropole européenne de Lille (MEL). Une évolution « défavorable et rapide » de la situation sanitaire qui a conduit le préfet du Nord, Michel Lalande, à prendre de nouvelles mesures pour tâcher d’enrayer l’épidémie.

Au sortir de ce week-end de non braderie, qui a pourtant vu beaucoup de monde affluer dans les rues de Lille, la mauvaise nouvelle est tombée. Ou plutôt a été confirmée puisque tout le monde s’attendait depuis quelques jours à ce que le département du Nord vire au rouge. Les deux indices, taux d’incidence et taux de positivité, ne cessent de croître dans la métropole lilloise « où le brassage de populations et les rassemblements sont propices à une diffusion rapide du virus » déclare la préfecture. Les services de l’état précisent par ailleurs que ce sont les jeunes (15-45 ans) qui sont le plus touchés.

Des mesures spécifiques pour la métropole de Lille

Du coup, pour « éviter le reconfinement » de la population, le préfet du Nord impose de nouvelles mesures à compter de ce dimanche. Ainsi, dans tout le département, il n’est plus possible d’obtenir une dérogation pour organiser des événements rassemblant plus de 5.000 personnes. Les établissements recevant du public (ERP), comme les cinémas ou les salles de spectacle, ont désormais l’obligation de « respecter la distance minimum d’un siège entre deux groupes respectifs de 10 personnes maximum. »

Pour le territoire spécifique de la MEL, où la situation sanitaire est encore plus préoccupante, « les restaurants, débits de boissons et assimilés et commerces d’alimentation générale ont désormais une obligation de fermeture de 00h30 à 6h pour une durée de 15 jours », précise l’arrêté préfectoral.

Le représentant de l’Etat assure aussi que ces mesures seront accompagnées d’un renforcement des contrôles, mais aussi de la prévention, « notamment à l’égard des étudiants et des jeunes adultes au sein des milieux festifs. »

68 partages

Leave a Reply