Coronavirus : comment télécharger une attestation de sortie ? – Presse-citron

Spread the love

Hier soir, Emmanuel Macron a annoncé une nouvelle série de mesures pour limiter la propagation du virus. Dès aujourd’hui, et « pendant deux semaines au moins », les français ont pour obligation de rester confinés chez eux, et tout déplacement est formellement interdit.

Il y a toutefois des exceptions qui pourront être justifiées via une attestation disponible sur le site officiel du gouvernement. Les français devront obligatoirement être en possession du document en cas de contrôle dans la rue. Comment télécharger cette attestation de sortie de confinement ? Où la trouver ? Voici toutes les réponses à vos questions.

Télécharger et imprimer une attestation

Christophe Castaner, Ministre de l’Intérieur est intervenu hier soir tard en affirmant que « toutes les personnes qui circuleront devront être en mesure de justifier leur déplacement. Chaque personne, pour chaque déplacement, devra se munir d’un document attestant sur l’honneur le motif de son déplacement ».

Cette attestation est disponible depuis quelques heures sur le site officiel du gouvernement (lien : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-derogatoire). Malheureusement, ce dernier enregistre actuellement de graves difficultés techniques – probablement en raison d’une forte affluence des français pour télécharger cette attestation. Si vous ne pouvez pas accéder au site officiel pour télécharger cette attestation de sortie, vous pouvez retrouver une copie du document que nous avons hébergé sur Google Drive ici.

Pour ceux qui ne peuvent pas l’imprimer chez eux, le gouvernement accepte également une version manuscrite de son attestation de sortie. Dans ce document, il faudra mentionner non seulement ses coordonnées, mais également la raison et la date du déplacement prévu.

Quelles sorties seront tolérées ?

Dans cette attestation de sortie que vous pouvez télécharger sur le site du gouvernement, il faudra explicitement indiquer la raison de son déplacement. Pour éviter un maximum les sorties, ce document limite volontairement les possibilités au nombre de cinq : ci-dessous, vous trouverez tous les motifs qui sont tolérés et qui peuvent justifier un déplacement hors de son domicile.

  • déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail (sur justificatif permanent) ou déplacements professionnels ne pouvant être différés
  • déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des établissements autorisés (liste sur gouvernement.fr)
  • déplacements pour motif de santé
  • déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants
  • déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.

Si les français ont eu du mal ce week-end à rester cloitrés chez eux, c’est d’abord la mairie de Paris qui a décidé de fermer ses parcs pour éviter les rassemblements en public. Alors que le nombre de cas ne cesse d’augmenter, le gouvernement a finalement pris la décision d’interdire tout déplacement dès aujourd’hui, 17 mars 2020. Emmanuel Macron a promis que les français seront très surveillés, et qu’ils seront sanctionnés en cas de manquement.

Télécharger le document pour éviter la sanction

Il y a toutefois quelques exceptions à cette interdiction de déplacements. Par exemple, les journalistes munis d’une carte de presse n’auront pas besoin de télécharger cette attestation de sortie. Et cela, au titre de la liberté d’informer. Le Ministre de l’Intérieur a expliqué que « l’information jouera un rôle essentiel, aussi, contre le virus », alors que les fake news ne cessent de pulluler sur internet. Les titulaires d’un certificat de leur employeur pourront également circuler pour atteindre leur lieu de travail.

Pour éviter tout risque de poursuite, il faut donc absolument rester chez soi – et limiter ses déplacements à l’un des motifs autorisés dans l’attestation de sortie officielle. En cas de manquement, l’amende par défaut s’élèvera à 38 euros. Christophe Castaner a toutefois précisé que le coût serait rapidement relevé à « un niveau supérieur de 135 euros » pour dissuader tout comportement répréhensible.

Leave a Reply