Coronavirus : ce qui est prévu si la France devait à nouveau se reconfiner ces prochains jours – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Les grandes lignes du plan de reconfinement ont été rendues publics par Jean Castex, le haut fonctionnaire chargé de la mise en place du déconfinement.

Sortir dans la rue sans attestation, voir à nouveau ses amis, aller au musée… Les Français ont retrouvé leur liberté depuis lundi avec le début du déconfinement.  Non sans quelques débordements comme au Perthus à la frontière franco-espagnole pour acheter des cigarettes ou sur les bords du canal Saint-Martin à Paris.

Avant même le déconfinement, le gouvernement avait préparé un éventuel plan de reconfinement, en cas de nouvelle vague de contamination au Covid-19. Ce scénario, que redoutent les autorités de santé, a été confié à Jean Castex, le maire de Prades dans les Pyrénées-Orientales.

Dans un rapport de 68 pages, il écrit : « En l’absence,à brève échéance, de vaccin ou de solution curative, la population française demeure vulnérable à une reprise de l’épidémie. La possibilité d’une réversibilité des mesures soit ainsi toujours pouvoir être offerte et l’éventualité d’un reconfinement en urgence doit rester dans les esprits et être anticipée par les pouvoirs publics ».

  • Les critères sous surveillance

Les autorités de santé vont surveiller les passages aux urgences et les appels à SOS Médecins, surveiller aussi les résultats des tests qui montent en puissance.

  • Quand le reconfinement serait-il décidé ?

Si le nombre de cas positifs par jour était doublé par rapport à ce qu’il est aujourd’hui, le reconfinement serait alors décidé, « y compris de manière localisée » avait expliqué Jean Castex devant le Sénat le 6 mai dernier. Ce qui signifie qu’un ou plusieurs départements seulement pourraient être reconfinés. Il recommande un « désarmement très progressif » des lits de réanimation à l’hôpital et préconise leur réouverture dans un délai de 24, 48 ou 72 heures selon les lits.

  • Le reconfinement pourrait-il être rapide ?

Jean Castex n’écarte pas un reconfinement rapide, avant le 2 juin, date de fin de la première phase de déconfinement, si la situation l’exigeait. Il ne faut pas « attendre le 2 juin si certains éléments montraient que l’épidémie repart », a indiqué le Monsieurs déconfinement du gouvernement devant les députés ce mardi. Alors que les personnels hospitaliers sont sur la brèche, il indique qu’ « une attention particulière devra être apportée aux ressources humaines dans un contexte de fatigue des personnels hospitaliers ».

  • Un meilleur accompagnement

si un reconfinement était mis en place, Jean Castex écrit qu’il faudra « prévoir des dispositifs d’accompagnements sociaux et économiques de la nature de ceux mis en place durant la période de confinement » mais aussi « mieux prévenir les risques psychosociaux du confinement qui sont aujourd’hui mieux connus ».

Leave a Reply