Coronavirus : ce qui est encore ouvert et ce qui doit fermer – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Pour répondre à l’urgence, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la fermeture de tous “les lieux accueillant du public non indispensable à la vie de la Nation” à compter de samedi minuit, des fermetures qui s’ajoutent à l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes. 

Édouard Philippe l’a annoncé samedi 14 mars peu avant 20 heures : “les lieux accueillant du public non indispensable à la vie de la Nation” doivent fermer depuis minuit pour éviter les effets de foule et ainsi limiter la propagation du nouveau coronavirus.

A lire aussi : DIRECT. Coronavirus : 7 trains sur 10 demain, les commerces fermés, “pas de pénuries” assure Le Maire

Les cinémas, bars, discothèques, restaurants, centres commerciaux, bibliothèques, salles de spectacles, musées et établissements sportifs doivent ainsi plier boutique jusqu’au 15 avril.

La liste complète a été précisée ce dimanche avec la parution d’un arrêté du ministre des solidarités et de la santé au Journal Officiel :

Les établissements qui ferment

  • Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple
  • Centres commerciaux
  • Restaurants et débits de boissons
  • Salles de danse et salles de jeux
  • Bibliothèques, centres de documentation
  • Salles d’expositions
  • Établissements sportifs couverts
  • Musées

À noter que les restaurants et bars d’hôtels font partie des “restaurants et débits de boisson”. En outre, l’ensemble des établissements de cette catégorie sont autorisés à maintenir leurs activités de vente à emporter et de livraison.

Les établissements qui restent ouverts

  • Les commerces alimentaires
  • Les pharmacies
  • Les banques
  • Les stations-service
  • Les commerces de distribution de la presse
  • Les services publics, y compris ceux assurant les services de transport
  • Les lieux de culte mais les cérémonies y sont interdites

Les rassemblements de plus de 100 personnes interdits

“Afin de ralentir la propagation du virus covid-19, tout rassemblement, réunion ou activité mettant en présence de manière simultanée plus de 100 personnes en milieu clos ou ouvert, est interdit sur le territoire de la République jusqu’au 15 avril 2020”, rappelle l’arrêté.

“Les rassemblements, réunions ou activités indispensables à la continuité de la vie de la Nation peuvent être maintenus à titre dérogatoire par le représentant de l’Etat dans le département, par des mesures réglementaires ou individuelles, sauf lorsque les circonstances locales s’y opposent”, est-il toutefois précisé.

L’arrêté précise cependant : “Le représentant de l’Etat est habilité aux mêmes fins à interdire ou à restreindre, par des mesures réglementaires ou individuelles, les rassemblements, réunions ou activités ne relevant pas du premier alinéa lorsque les circonstances locales l’exigent.”

En cas d’ordonnance expirée, les pharmacies peuvent exceptionnellement délivrer un traitement chronique pour les patients fragiles

La mesure, prévue par l’article 6 de l’arrêté vise à faciliter la procuration de médicaments appartenant à un traitement chronique, pour les patients les plus fragiles.

“Eu égard à la situation sanitaire, dans le cadre d’un traitement chronique, à titre exceptionnel, lorsque la durée de validité d’une ordonnance renouvelable est expirée et afin d’éviter toute interruption de traitement préjudiciable à la santé du patient, les pharmacies d’officine peuvent dispenser, dans le cadre de la posologie initialement prévue, un nombre de boîtes par ligne d’ordonnance garantissant la poursuite du traitement jusqu’au 31 mai 2020. […] Le pharmacien en informe le médecin. Sont exclus du champ d’application du présent article les médicaments stupéfiants ou auxquels la réglementation des stupéfiants est appliquée en tout ou partie conformément à l’arrêté du 5 février 2008 susvisé”, est-il ainsi mentionné.

Le point sur les navires de croisière

Enfin, “jusqu’au 15 avril 2020, il est interdit aux navires de croisière et aux navires à passagers transportant plus de 100 passagers de faire escale en Corse, et de faire escale ou de mouiller dans les eaux intérieures et les eaux territoriales des départements et régions d’outre-mer, ainsi que de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, et Wallis-et-Futuna, sauf dérogation accordée par le représentant de l’Etat compétent pour ces mêmes collectivités.”

Les établissements scolaires fermés jusqu’au 29 mars

L’arrêté rappelle également la suspension de l’accueil dans les écoles et les établissements scolaires sur le “territoire métropolitain” jusqu’au 29 mars, sauf “pour les enfants de moins de seize ans des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire”.

Les professionnels qui peuvent bénéficier gratuitement de masques

Selon l’article 7, “des boîtes de masques de protection issues du stock national peuvent être distribuées gratuitement par les pharmacies d’officines mentionnées à l’article L. 5125-8 du code de la santé publique aux professionnels de santé suivants, en fonction des priorités définies au niveau national pour faire face à la crise sanitaire et des stocks disponibles” :

  • Les médecins généralistes et médecins spécialistes
  • Les chirurgiens-dentistes
  • Les infirmiers
  • Les masseurs kinésithérapeutes
  • Les sages-femmes
  • Les pharmaciens

Leave a Reply