Advertisements

Coronavirus : ce que l’on sait du rapatriement et de la prise en charge des Français de Chine | LCI – LCI

Spread the love
Population

Toute L’info sur

Mystérieux virus en Chine : la crainte d’une propagation mondiale

RAPATRIEMENT – Le gouvernement annonce ce mardi que les premiers Français rapatriés de Chine arriveront jeudi 30 janvier, en France. Voici ce que l’on sait de ce rapatriement.

Le rapatriement se fera en deux temps. En début de semaine, le ministère des Affaires étrangères a expliqué qu’il préparait une évacuation aérienne des ressortissants français, ainsi que d’autres européens de Wuhan, en Chine. Un rapatriement envisagé dès la fin de semaine dernière, selon les messages du consulat de France à Wuhan, que LCI a pu consulter. Ce mardi 28 janvier, le gouvernement, par la voix de Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé que les premiers Français rapatriés de Chine arriveront ce jeudi en France.

Voir aussi

Combien de Français seront-ils rapatriés ?

Selon les chiffres du Ministère de la Santé, un rapatriement concerne potentiellement “entre 500 et 1.000 ressortissants français”. “Tous ne veulent pas rentrer”, a nuancé Agnès Buzyn. En effet, environ 500 Français sont enregistrés au consulat de Wuhan mais leur nombre total, y compris les non inscrits, est sans doute de l’ordre du millier, a indiqué ce lundi le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne. Outre la présence des constructeurs automobiles français Renault et PSA Peugeot Citröen, Wuhan accueille une importante communauté étudiante française. L’université de Lille a par ailleurs indiqué à LCI que ses étudiantes avaient été rapatriées, en fin de semaine dernière. 

Voir aussi

Un rapatriement en deux temps

Ce rapatriement des Français de Wuhan devrait se faire en deux temps. Selon Jean-Baptiste Djebbari, le secrétaire d’Etat aux Transports, “un premier vol de rapatriement partira demain (mercredi) de Paris pour revenir probablement jeudi, le 30, avec des personnes qui (…) ne présentent pas de symptôme”. Puis, un “second vol, dont les dates sont à déterminer”, rapatriera ensuite les “personnes possiblement porteuses du virus”. 

Les Français souhaitant être rapatriés devront être examinés par les équipes médicales, à l’aéroport de Wuhan et devront signer un “document s’engageant à respecter cette contrainte de confinement pendant 14 jours”, a expliqué Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, sur franceinfo.

Dans ces avions, il y aura “des équipes médicales ainsi que des équipes de la Sécurité civile, du Service de Santé des Armées. Tout sera fait dans les règles de l’art, avec un certain nombre de protocoles médicaux, pour s’assurer que cela se passe dans les meilleures conditions”, a-t-il dit. Ces vols seront directs de Wuhan, jusqu’en France.

Une fois sur le sol français

Arrivés en France, les Français rapatriés seront confinés durant deux semaines, le temps de la période d’incubation. Ils bénéficieront d’un “suivi personnalisé” et “biquotidien” durant cette période. Le lieu, qui est “en cours de sélection”, n’a pas encore été décidé. 

Agnès Buzyn a simplement indiqué ce mardi 28 janvier, qu’un lieu “en région parisienne” avait été identifié. Il sera un “lieu d’hébergement” et non pas un hôpital, pour les personnes qui ne sont pas malades mais se trouvera cependant “à proximité d’un établissement de santé”, a indiqué pour sa part, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, mardi soir, lors d’une conférence de presse.

Sur le même sujet

Et aussi

Advertisements

Leave a Reply