Coronavirus : ce que l’on sait de la nouvelle souche apparue en Angleterre – Europe 1

Spread the love

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé samedi le reconfinement de Londres et du sud-est de l’Angleterre dès dimanche, portant un coup de grâce aux retrouvailles de Noël. Le gouvernement tente de juguler une envolée des contaminations attribuée à une nouvelle souche du coronavirus, qui se transmet “bien plus facilement”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. Voici ce que l’on sait pour le moment de cette mutation.

À la suite de cette annonce, son conseiller scientifique, Patrick Valance, a donné quelques précisions. “La nouvelle variante du virus contient des mutations dans des zones du virus connues pour jouer sur la manière dont celui-ci s’attache aux cellules et rentre dedans. Trois types de preuves montrent la même chose : ce virus muté a une transmissibilité plus élevée, il se propage plus vite.” Selon lui, cette nouvelle version serait apparue dès septembre, à Londres ou dans le Kent, au sud-est de l’Angleterre. 

Une mutation qui pourrait devenir la version dominante

Lors de la semaine du 9 décembre, plus de 60% des cas comptabilisées dans la région comportaient cette mutation. “Cela indique que cette nouvelle version non seulement se propage plus vite mais devient la version dominante. Est-ce-que cette mutation change la maladie ? Pour l’instant, la réponse semble être non”, a poursuivi le médecin. Rien n’indique encore que ce virus muté est plus mortel, qu’il cause une forme plus sévère de la maladie ou qu’il réduit l’efficacité des vaccins, a souligné Boris Johnson. 

Les conséquences de cette nouvelle mutation, encore inconnues, pourraient toutefois s’avérer graves, prévient Jean-Paul Stahl, professeur de pathologies infectieuses à l’Université de Grenoble. “Si on confirme cette plus grande contagiosité du virus, il est bien évident que l’épidémie va s’accélérer, que le nombre de cas va augmenter. Obligatoirement, il y aura plus de cas graves et donc plus de décès.” Une situation à surveiller de près, poursuit le scientifique, y compris dans les pays alentour.

Leave a Reply