Advertisements

Coronavirus. Après l’Italie, la vague de l’épidémie s’abat sur l’Espagne et menace les États-Unis – Ouest-France

Spread the love

Avec plus de 6 800 décès depuis le début de l’épidémie, l’Italie a été sévèrement frappée par le Covid-19. Elle a même enregistré plus de morts que la Chine. Les tendances en Espagne et aux États-Unis laissent craindre qu’un tel scénario se reproduise.

Une file d’attente devant un hôpital new yorkais du Queens, pour effectuer un test de dépistage du coronavirus. L’État de New York est le plus touché aux USA, avec 15 000 cas confirmés. | PHOTO EPA/BRYAN R. SMITH

  • Une file d’attente devant un hôpital new yorkais du Queens, pour effectuer un test de dépistage du coronavirus. L’État de New York est le plus touché aux USA, avec 15 000 cas confirmés.
    Une file d’attente devant un hôpital new yorkais du Queens, pour effectuer un test de dépistage du coronavirus. L’État de New York est le plus touché aux USA, avec 15 000 cas confirmés. | PHOTO EPA/BRYAN R. SMITH
Après l’Italie, l’Espagne est devenue ce mercredi 25 mars le deuxième pays à dépasser la Chine en nombre de morts du coronavirus. La Chine totalisait au 24 mars 3 281 morts, avec une épidémie fortement ralentie, contre 6 820 en Italie, et 3 434 en Espagne.

La courbe de progression des décès est particulièrement inquiétante : l’Espagne pourrait rattraper voire dépasser dans les prochains jours l’Italie en nombre de décès. Ce mercredi, on a totalisé 738 décès en Espagne en 24 heures, contre 683 en Italie.

En France, selon Santé publique France, 1 100 personnes sont décédées dans les hôpitaux à cause du coronavirus. Mais ce chiffre ne prend pas en compte tous les décès survenant à domicile ou dans les Ehpad.

Voici le nombre de décès officialisés ces derniers jours par la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni et les États-Unis :

La courbe de l’Espagne est marquée par une forte hausse des décès ces deux derniers jours, notamment dans les maisons de retraite, où l’armée est intervenue.

Quel scénario aux États-Unis ?

Aux États-Unis, le nombre de morts est officiellement mercredi 25 mars au soir de 827, contre 600 le 24 mars, et on comptait mardi soir 60 000 cas officiellement déclarés. C’est le pays qui a connu la plus forte hausse de cas depuis le début de semaine. En comptant depuis le jour du 100e cas confirmé, les États-Unis enregistrent une courbe de progression encore plus forte que celle de l’Italie ou de l’Espagne :

Pour l’OMS, il pourrait s’agir du prochain épicentre de l’épidémie. Donald Trump compte pourtant lever rapidement les restrictions pour relancer l’économie.

Tout le territoire des États-Unis n’est pas encore touché. Les principaux foyers sont dans l’État de New York (plus de 15 000 cas mardi, 192 décès), l’État de Washington (2 000 cas, 96 décès), en Californie et dans le New Jersey :

Plus de 427 940 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 181 pays et territoires depuis le début de l’épidémie pour près de 20 000 décès.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. En France, la capacité quotidienne de test est désormais de 9 000 par jour.

Le directeur de la Protection civile italienne, Angelo Borrelli, dans un entretien accordé au quotidien La Repubblica, estimait mardi 24 mars que près de 640 000 personnes pourraient être contaminées en Italie, pour 64 000 cas confirmés.

Suivez notre direct sur l’épidémie de coronavirus

Partager cet article Une file d’attente devant un hôpital new yorkais du Queens, pour effectuer un test de dépistage du coronavirus. L’État de New York est le plus touché aux USA, avec 15 000 cas confirmés.

Coronavirus. Après l’Italie, la vague de l’épidémie s’abat sur l’Espagne et menace les États-UnisOuest-France.fr

Advertisements

Leave a Reply