Coronavirus : après la polémique des 12000 spectateurs, le Puy du Fou revoit sa copie – Le Parisien

Spread the love

Des spectateurs masqués mais des tribunes bondées, sans siège laissé libre. Alors que les événements réunissant plus de 5 000 personnes sont interdits en France au moins jusqu’au 31 août, la fameuse Cinéscénie du Puy du Fou (Vendée) a pourtant bien eu lieu vendredi soir devant 12 000 personnes. Les images de ces milliers de personnes, filmées par France 2, ont été abondamment commentées sur les réseaux sociaux depuis et elles interrogent sur le caractère illégal ou non de ce spectacle en plein air.

La direction du parc de loisirs assurait être tout à fait dans les clous de la réglementation, la parade résidant dans la division des tribunes en trois blocs pouvant accueillir 4 000 personnes. Chaque partie était scindée par une protection en plexiglas et tous les spectateurs avaient l’obligation de porter un masque.

« Nous avons distribué à chacun de nos spectateurs du gel hydroalcoolique à leur entrée », ajoutait le président du Puy du Four Nicolas de Villiers, interrogé par France 2. « Nous avons pris la température de chacun ces spectateurs, de telle sorte qu’on se garantisse contre la situation dans laquelle nous sommes pour assurer la sécurité de tous. »

« Le préfet n’a rien accepté du tout »

Un dispositif validé par un arrêté municipal pris mercredi « après passage d’une commission de sécurité présidée par le préfet du département », a affirmé Nicolas de Villiers, cité par Ouest France. Le premier article de cet arrêté spécifiait que le parc pouvait accueillir « un effectif total de 13 069 personnes » à partir du 24 juillet.

Vendredi, avant la Cinéscénie, le préfet de la région Pays de la Loire Claude d’Harcourt ne semblait pourtant pas être sur la même ligne. « Le préfet (de Vendée) n’a rien accepté du tout. L’exploitant connaît les textes réglementaires et il engage sa responsabilité s’il ne les respecte pas », prévenait-il.

Face à la polémique, Nicolas de Villiers a annoncé ce samedi que le spectacle du Puy du Fou allait revoir sa copie. « Il est bien évident que cette ouverture était de notoriété publique et que le préfet n’aurait pas manqué de l’interdire en cas de désaccord, a-t-il déclaré à Ouest France. Toutefois, nous ne voulons pas laisser penser que le Puy du Fou serait prêt à mettre le public en danger. Nous annonçons donc dès ce samedi notre intention d’accueillir 5 000 personnes dans une seule tribune, dès le week-end prochain. »

Leave a Reply