Coronavirus à Bordeaux : Journées du patrimoine annulées, rassemblements limités… Toutes les nouvelles mesures anti-Covid – 20 Minutes

Spread the love
Affiche rappelant l’obligation de port du masque à Bordeaux. — Mickaël Bosredon/20Minutes
  • La préfète de Gironde Fabienne Buccio a annoncé ce lundi les nouvelles mesures censées endiguer la circulation du Covid-19 dans la métropole bordelaise. Des mesures qui seront réévaluées d’ici quinze jours à trois semaines.
  • Parmi ces mesures figurent, l’interdiction de la consommation debout et la diffusion de musique en extérieur dans les bars et les restaurants mais aussi l’interdiction des réunions de plus de dix personnes sur l’espace public et dans la sphère privée.
  • La préfète appelle les Bordelais à prendre leurs responsabilités dans un esprit de solidarité.

Ce lundi, la préfète de Gironde Fabienne Buccio a annoncé de nouvelles mesures pour tenter d’endiguer la circulation du Covid-19 alors que le nombre de cas continue d’augmenter sur le département. « Les appels au Samu et les entrées aux urgences pour suspicion de Covid-19 augmentent », rapporte Yann Bubien, directeur du CHU de Bordeaux.

Parmi les principales mesures, l’abaissement de 5.000 à 1.000 de la jauge pour l’organisation de réunions sur la voie publique et l’ annulation de plusieurs événements dont les Journées du patrimoine. Un nouveau centre de dépistage devrait ouvrir cette semaine sous l’impulsion de l’agence régionale de santé (ARS). Associant laboratoires privés et publics, il aura pour priorité de tester les personnes symptomatiques, cas contacts avérés et personnels soignants.

Des réunions limitées à dix personnes

Les réunions de plus de dix personnes dans les parcs, jardins, plages et quais de la ville de Bordeaux sont interdits. Pour l’organisation d’un mariage, il faudra faire une demande d’autorisation spécifique auprès des services de la préfecture, au-delà de dix invités. Dans la sphère privée, la limite de dix personnes est aussi de mise et la préfète appelle les citoyens à prendre leurs responsabilités dans un esprit de solidarité.

La préfète cible aussi les bars et restaurants en interdisant la consommation debout et la possibilité pour les établissements de diffuser de la musique à l’extérieur. L’idée est de contenir les clients à l’intérieur où la préfète compte sur les gérants pour faire respecter les règles, plutôt que de laisser la fête se poursuivre en extérieur, sans supervision. Les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits et la consommation d’alcool est interdite sur la voie publique.

Dans les Ephad, dans lesquels deux clusters ont été identifiés sur la métropole bordelaise, le nombre de visites sera limité à deux personnes par semaine et par résident. L’impact de ces mesures sera évalué dans quinze jours à trois semaines. « On veut faire tout ce qu’il faut mais rien que ce qu’il faut », a précisé la préfète qui n’a notamment pas annoncé de restriction sur les horaires d’ouverture des bars et restaurants. Fabienne Buccio estime que la très grande majorité de cette profession, qui a déjà été durement touchée, respecte bien les règles.

267 partages

Leave a Reply