Advertisements

Coronavirus. 423 cas, l’épidémie « inexorable » dit Emmanuel Macron, les municipales maintenues – Ouest-France

Spread the love

L’épidémie de coronavirus poursuit sa propagation. Ce jeudi, le ministère de la Santé a dénombré 138 nouveaux cas depuis la veille. La Corse et le Centre-Val-de-Loire connaissent désormais leurs premiers cas. L’Oise reste le foyer le plus important en France. En Italie, pays le plus touché après la Chine et la Corée du Sud, 41 personnes sont décédées en 24 heures.

Des visiteurs du Louvre, le 2 mars 2020. | CHRISTOPHE PETIT TESSON / EPA/MAXPPP

  • Des visiteurs du Louvre, le 2 mars 2020.
    Des visiteurs du Louvre, le 2 mars 2020. | CHRISTOPHE PETIT TESSON / EPA/MAXPPP
Le coronavirus Covid-19 a touché 423 personnes en France, dont 23 dans un état grave hospitalisées en réanimation, selon le bilan du ministère de la Santé ce jeudi 5 mars, soit 138 nouveaux cas de plus que la veille. Sept personnes sont mortes depuis janvier, six hommes et une femme.

Ce jeudi soir, le ministère a annoncé le décès d’un homme de 79 ans, résident en Ehpad à Crépy-en-Valois. Dans l’Oise, foyer de contamination clairement identifié, quatre personnes sont mortes des suites du nouveau coronavirus. Deux autres morts ont été annoncés à la mi-journée, une personne de 73 ans dans l’Oise et une autre de 64 ans dans l’Aisne.

L’épidémie est inexorable, a prévenu Emmanuel Macron ce jeudi. Toutes les régions métropolitaines sont désormais concernées. La Corse et le Centre-Val-de-Loire, jusqu’ici épargnés, connaissent désormais leurs premiers cas. Le plus gros foyer reste l’Oise, où le patient zéro n’a toujours pas été identifié. La Guyane, et la Guadeloupe sont également touchées.

Des experts ont été reçus par Emmanuel Macron. Selon le professeur Jean-François Delfraissy, le « stade 3 » de l’épidémie devrait être atteint d’ici à quelques jours, une ou deux semaines maximum. Les scientifiques réunis par le chef de l’État ont questionné la capacité du système hospitalier, mis à mal et affaibli depuis des mois, à encaisser ce choc que va être un certain nombre de malades graves. Mercredi, Olivier Véran se voulait plus rassurant, affirmant que notre système de santé est prêt.

Le point dans l’Ouest

En Bretagne, le nombre de cas s’élève désormais à 31 : 3 dans le Finistère, 5 en Ille-et-Vilaine et 23 dans le Morbihan. Les Côtes d’Armor sont toujours épargnées.

En Normandie, quatre nouvelles personnes ont été testées positives au Covid-19, dont un père et sa fille. L’école élémentaire qu’elle fréquentait a été fermée. Une femme a été hospitalisée à Saint-Lô. Ces personnes ont toutes participé à un événement évangélique à Mulhouse qui a rassemblé plusieurs milliers de fidèles du 17 au 24 février. Un quatrième cas avéré a été détecté dans la région de Deauville. Il s’agirait d’un homme d’une cinquantaine d’années.

Dans les Pays de la Loire, 8 cas de contaminations ont été confirmés. Quatre à Nantes, quatre à Angers.

Les élections municipales auront bien lieu

Christophe Castaner a affirmé que les élections municipales seraient maintenues les 15 et 22 mars prochains. Les bonnes pratiques du quotidien devront bien sûr être observées, des flacons de gel hydroalcoolique seront placés à l’entrée des bureaux de vote. Quant aux personnes âgées, public le plus touché par les décès liés au nouveau coronavirus, les forces de l’ordre se déplaceront pour relever les procurations.

À l’inverse, de nombreux événements ont été annulés. Les rassemblements de plus de 5 000 personnes en milieu clos sont interdits par un arrêté paru ce jeudi. Prévu le 5 avril, le semi-marathon de Paris, qui compte 60 000 inscrits, est reporté au 18 octobre. Le festival Tomorrowland Winter à l’Alpe d’Huez n’aura pas lieu. La course de ski alpinisme Pierre Menta sera elle aussi annulée.

Les Restos du cœur redoutent, quant à eux, une baisse des dons, alors que certaines collectes ne se tiendront finalement pas, et que la panique vide les rayons des supermarchés.

Le Parlement européen a déplacé sa session plénière de Strasbourg à Bruxelles en raison de la progression du virus en France.

L’Italie en première ligne en Europe

L’Italie continue d’être particulièrement touchée par le virus. La botte est le troisième pays du monde le plus touché après la Chine et la Corée du Sud. 3858 personnes sont contaminées, 148 personnes y ont succombé, dont 41 en l’espace de 24 heures. 8,5 millions d’élèves sont contraints à rester chez eux. Le gouvernement a décidé la fermeture de 58 000 établissements scolaires pour dix jours. Une mesure inédite. Dans le monde, ce sont près de 300 000 d’élèves qui sont privés d’école. Dont une bonne centaine dans l’hexagone.

L’Angleterre a annoncé son premier mort ce jeudi, une personne âgée, elle aussi, déjà malade et contaminée dans le pays.

Selon un haut responsable du ministère américain de la Santé, le taux de mortalité du virus s’élèverait à 1 % maximum. Actuellement, la meilleure estimation du taux de mortalité global du Covid-19 se situe entre 0,1 % et 1 %, a déclaré à la presse le ministre adjoint de la Santé, Brett Giroir.

C’est d’abord parce que de nombreuses personnes ne tombent pas malades et ne se font pas tester -ceci reflète ce qui se passe dans les pays à l’étranger. Donc pour chaque cas, il y en a au moins deux ou trois qui ne sont pas répertoriés, a-t-il expliqué. D’autant que les États-Unis ont accusé ce jeudi l’Iran d’avoir menti à sa population sur la réalité de l’épidémie.

Partager cet article Des visiteurs du Louvre, le 2 mars 2020.

Coronavirus. 423 cas, l’épidémie « inexorable » dit Emmanuel Macron, les municipales maintenuesOuest-France.fr

Advertisements

Leave a Reply