Coronavirus: 29 741 patients hospitalisés, 5 218 en réanimation, des chiffres en baisse mais encore trop élevé – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Dans son point quotidien, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a annoncé que l’épidémie de Coronavirus a fait 21 340 morts depuis le début de l’épidémie, dont 544 supplémentaires en 24 heures en France.

Dans son point quotidien sur la situation liée au coronavirus, Jérôme Salomon a commencé par dresser un bilan à l’échelle mondiale, rappelant que la pandémie touchait 185 pays et 2,6 millions de personnes. Au total, 179 950 patients en sont morts et plus de 700 000 en ont guéri.

Les Etats-Unis restent le pays le plus touché, avec 826 000 cas et 45 000 décès. L’Europe reste fortement touchée, avec plus d’un million de cas et 107 000 décès. L’Espagne enregistre 208 400 cas et 21 700 décès, l’Italie 184 000 cas et 24 650 décès, le Royaume-Uni 134 000 cas et 18 150 décès.

A lire aussi : Coronavirus : 21 340 décès en France soit 544 de plus en 24 heures, ce qu’il faut retenir

En France, 5 218 patients en réanimation, un chiffre en baisse

En France, “119 151 cas seraient confirmés selon les estimations de Santé publique France”, a annoncé Jérôme Salomon, dont 6 504 dans les établissements sociaux. Sur les 1 311 établissements de santé dont les chiffres ont été communiqués, 29 741 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection Covid. Dans le détail, 1 619 nouveaux patients ont été hospitalisés ces dernières 24 heures. “En tenant compte des sorties, le solde reste négatif avec 365 personnes hospitalisées en moins par rapport à mardi”, a souligné le directeur général de la Santé.

Côté soins intensifs, 5 218 patients sont actuellement en réanimation. Au cours des dernières 24 heures, 183 nouveaux malades y ont été admis. “Le solde reste négatif depuis deux semaines avec 215 patients en moins”, a précisé Jérôme Salomon, rappelant par ailleurs que quelque 2 000 personnes étaient également hospitalisées en réanimation pour d’autres maladies que le Covid-19.

Plus de 40 000 personnes sorties de l’hôpital

Depuis le début de l’épidémie, 40 657 personnes hospitalisées sont rentrées à domicile. Le nombre de personnes hospitalisées et en réanimation poursuit sa lente décrue mais cette épidémie reste “massive”, avec près de 85 000 personnes hospitalisées depuis le début de la pandémie. “La circulation du virus demeure à un niveau élevé, nous devons donc rester pleinement mobilisés”, a une fois encore rappelé Jérôme Salomon.

En France, l’épidémie de Covid-19 a tué 21 340 personnes en France depuis début mars, dont 544 décès enregistrés depuis mardi. Dans le détail, 13 236 personnes sont décédées à l’hôpital (soit 336 de plus depuis mardi) et 8 104 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux (208 morts supplémentaires en 24 heures). “La mortalité en France reste supérieure à la normale”, a par ailleurs souligné Jérôme Salomon, notamment dans les régions Ile-de-France, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Auvergne-Rhône-Alpes.

Mise en garde contre la nicotine

Le directeur général de la Santé a par ailleurs indiqué que les services d’urgence ont déjà recensé 1 848 passages pour suspicion de Covid: “Ces passages débouchent sur 35% d’hospitalisation et 3% d’admission directe en réanimation”, a-t-il détaillé. SOS Médecin a pour sa part enregistré 365 interventions pour suspicion de Covid en 24 heures. Un chiffre en baisse selon Jérôme Salomon.

Le directeur général de la Santé a également tenu à mettre en garde contre la nicotine, soi-disant protectrice face au Covid. “D’après une étude, la nicotine entraînerait une compétition avec le virus mais ce n’est qu’une hypothèse, des études plus poussées doivent être menées. Des protocoles seront passés à l’essai. N’oublions pas les effets néfastes de la nicotine, il ne faut pas confondre piste de recherche et faits établis, des fumeurs présentent des formes graves de Covid, l’étude est intéressante mais rien n’est avéré. Nous déconseillons fortement à la population de reprendre la cigarette, le tabac est le tueur numéro un en France”, a-t-il rappelé.

A lire aussi : La nicotine protège-t-elle contre le coronavirus ? Une étude clinique lancée à Paris

La question du port du masque grand public obligatoire

Jérôme Salomon a réagi à un rapport de l’Académie de médecine qui préconise dès maintenant le port obligatoire du masque grand public. “Je tiens à rappeler en premier lieu que les mesures les plus efficaces sont le respect du confinement, puis le respect de la distanciation physique et sociale et troisième rappel, les gestes barrière, tous ces éléments permettent de façon combinée de freiner la propagation de l’épidémie, le masque grand public que nous encourageons est un complément aux gestes barrière, il ne remplacera jamais les gestes barrière, il est potentiellement une fausse sécurité si l’on passe que grâce à lui on peut s’affranchir des gestes barrière”, a-t-il répondu.

Leave a Reply