Convention climat: EELV soutient «l’ensemble des propositions» citoyennes, LR dénonce une «écologie punitive» – Le Figaro

Spread the love

Les 150 citoyens ne mettent pas tout le monde d’accord. Tirés au sort il y a plus d’un an, pour sortir à l’époque de la crise des «gilets jaunes» et du grand débat national, les membres de la Convention citoyenne pour le climat ont fait part ce week-end de 150 propositions au gouvernement, en vue d’un éventuel référendum. Certaines mesures mises sur la table s’avèrent déjà clivantes, et divisent l’opposition. Parmi elles : la réduction de la vitesse sur les autoroutes de 130 km/h à 110 km/h dès 2021, ou la rénovation énergétique obligatoire de tous les logements d’ici 2040.

EELV soutient «l’ensemble des propositions»

Sans surprise, Europe Écologie-Les Verts a indiqué dans un communiqué «se féliciter de l’engagement des membres de la Convention citoyenne», assurant que le parti soutenait «l’ensemble des propositions», «leur ambition et leur cohérence». Seul bémol : «l’absence de la taxe carbone à l’origine du mouvement des ‘gilets jaunes’, ainsi que l’oubli du nucléaire dans le volet énergie». EELV «appelle» ainsi le gouvernement «à s’en saisir globalement dans la mesure où elle forme un tout indissociable». «La réponse doit être à la hauteur (des enjeux)», prévient le mouvement.

Cette position est loin d’être partagée par Les Républicains. Invité sur BFMTV dimanche, Christian Jacob, le patron de la droite, a vu dans ces propositions une «écologie punitive». «On est dans une logique de décroissance, de contraintes, de punition», a-t-il déploré. «Il faut concilier climat et économie, le tout sur le principe du développement durable. Il faut ficher la paix à la Constitution», a-t-il réclamé alors que les 150 citoyens veulent amender la Constitution en ajoutant que «la conciliation des droits, libertés et principes ne saurait compromettre la préservation de l’environnement».

«Tout ça pour ça!»

De son côté, Marine Le Pen a jugé dimanche sur Twitter que la Convention citoyenne avait «accouché de propositions toutes plus loufoques les unes que les autres, sans conscience des réalités économiques et sans aucune pertinence sociale et écologique». «Tout ça pour ça!», a-t-elle déploré.

Jean-Luc Mélenchon a enfin salué dimanche sur LCI «un texte ample» avec «beaucoup de travail derrière», ne manquant pas de relever qu’il y avait «beaucoup de choses en commun avec notre propre programme» (celui de la France Insoumise, ndlr).

» VOIR AUSSI – Convention climat: est-ce que ça va trop loin?

Leave a Reply