Convention citoyenne pour le climat : Macron apportera «une première réponse» le 29 juin – Le Figaro

Spread the love

Pour répondre aux revendications écologiques fortes qui ressortiront des travaux de ces 150 citoyens tirés au sort, le président de la République étudie plusieurs pistes, dont le référendum.

Emmanuel Macron à Londres, le 18 juin 2020.
Emmanuel Macron à Londres, le 18 juin 2020. HANNAH MCKAY / REUTERS

Il est temps de rentrer dans le dur. Après neuf mois de travaux publics et déjà six sessions plénières au Conseil économique, social et environnemental (Cese), les quelque 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat s’apprêtent à faire adopter leurs conclusions par un vote interne ce week-end. Dans la foulée de ce scrutin, ils remettront leurs propositions au gouvernement, puisque la ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, viendra les recevoir personnellement dimanche 21 juin.

La locataire de l’Hôtel de Roquelaure sera ensuite chargée d’en restituer le contenu à Emmanuel Macron, qui devra y trouver un débouché politique. Le président de la République a d’ailleurs fait savoir ce vendredi qu’il recevrait les 150 auteurs du rapport à l’Élysée, le 29 juin prochain, «afin d’apporter une première réponse à leurs propositions». En janvier dernier, il leur avait promis que ce processus – engagé à l’issue de la crise des «gilets jaunes» et du grand débat – se traduirait par «des décisions fortes».

À l’époque, le chef de l’État s’était engagé à «rendre compte personnellement de ce (qu’il) ferait de ces mesures». «Ensuite, elles trouveront leur cheminement par voie de référendum, législative ou réglementaire», avait-il esquissé. D’abord jugée peu crédible, l’hypothèse d’une consultation populaire a récemment repris de l’ampleur. Notamment à la faveur de la crise du coronavirus, et du «nouveau chemin» qu’Emmanuel Macron a dit vouloir tracer pour que le pays puisse se «réinventer».

Leave a Reply