« Contrefaçons » d’AirPods : la douane américaine persiste et signe sur les OnePlus Buds

Spread the love

La saisie de 2 000 exemplaires de OnePlus Buds à l’aéroport international de New York n’était pas une erreur. C’est ce qu’a déclaré la douane américaine dans un communiqué de presse au lendemain d’une annonce surprenante. Les douaniers ont en effet confisqué une cargaison d’écouteurs OnePlus au motif qu’il s’agissait de contrefaçons d’AirPods. Or, ces écouteurs sont commercialisés légalement aux États-Unis depuis plusieurs semaines.

OnePlus Buds

« Après avoir examiné l’envoi en question, un spécialiste des importations des services douaniers a déterminé que les écouteurs semblaient enfreindre la propriété intellectuelle d’Apple. […] Sur la base de cet examen, les douaniers de l’aéroport JFK ont procédé à une saisie », explique la douane.

Pourtant, contrairement à certaines copies éhontées, les OnePlus Buds ne cherchent pas à se faire passer pour des AirPods. Leur emballage indique noir sur blanc qu’il s’agit de « OnePlus Buds ». « La saisie des écouteurs en question n’est pas liée aux images ou aux mentions sur la boîte. Une entreprise n’a pas à apposer le mot ou le logo “Apple” sur ses produits pour qu’il y ait violation de propriété intellectuelle », justifie la douane.

En dépit de ces justifications, la saisie pose toujours question : pourquoi les OnePlus Buds ont-ils été confisqués quand de véritables contrefaçons, qui imitent le plus fidèlement possible les AirPods, inondent le marché ? Faut-il s’attendre à d’autres prises de simples copies d’AirPods ?

Apple, qui n’a rien fait d’autre que d’enregistrer préalablement ses marques à la douane, n’a pas commenté l’affaire. Mis à part un tweet demandant avec humour la restitution de la marchandise, OnePlus ne s’est pas exprimé non plus. Le fabricant chinois pourra contester la saisie.

Leave a Reply