Confinement : une attestation de déplacement dérogatoire numérique désormais disponible – Le Monde

Spread the love
« Les Français se sont approprié les règles du confinement, il convient donc de leur donner un peu de souplesse avec cet outil », a fait savoir Christophe Castaner.

« Les Français se sont approprié les règles du confinement, il convient donc de leur donner un peu de souplesse avec cet outil », a fait savoir Christophe Castaner. FRANÇOIS MORI / AP

Une attestation de déplacement dérogatoire numérique est disponible depuis lundi 6 avril, en complément du dispositif papier déjà en place pour justifier les sorties en dépit des mesures de confinement. Le service est accessible en ligne sur le site du ministère de l’intérieur.

Concrètement, le formulaire est téléchargeable sous format PDF, depuis un smartphone, afin de le présenter aux forces de l’ordre grâce à un code QR. Dans un entretien accordé au Parisien jeudi, le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, avait admis vouloir redonner un peu de « souplesse » au dispositif :

« Les Français se sont approprié les règles du confinement, il convient donc de leur donner un peu de souplesse avec cet outil. »

Comme pour l’attestation papier, il suffit de remplir son identité et ses coordonnées (nom, adresse, date de naissance), de sélectionner un motif de sortie, de préciser la date et l’heure, puis de cliquer sur « Générer mon attestation ». « Il n’y aura pas de fichier. Personne ne pourra collecter les données des usagers », a assuré Christophe Castaner. Et de préciser que ce nouveau dispositif permettrait de se prémunir contre les risques de fraude :

« Il faudra préciser votre heure de sortie, mais l’heure à laquelle vous avez édité le document sera accessible aux policiers. Cela évitera que des personnes remplissent l’attestation uniquement à la vue d’un contrôle de police. Et grâce au code QR, les policiers et les gendarmes n’auront pas besoin de prendre le téléphone en main, il leur suffira de scanner l’écran. »

Appels à ne pas se « relâcher »

Le confinement a été plutôt bien respecté ce week-end, compte tenu de la météo radieuse et du début des vacances scolaires dans l’Hexagone, s’est félicité dimanche soir le gouvernement, alors que le coronavirus a fait plus de 8 000 morts dans le pays, même si les courbes des décès et des entrées en réanimation marquent un ralentissement.

« Le relâchement, c’est l’allié du Covid », a rappelé le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, au journal télévisé de France 2, soulignant qu’il n’y avait pas « eu de grand mouvement » de population, même si par endroits des signes de relâchement ont été constatés, avec des joggeurs au milieu de familles sur les bords du canal de l’Ourcq, à Paris, ou des enfants jouant par groupes dans des cours d’immeubles…

Samedi soir, le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch, déplorait la présence de « trop de monde dans les rues, trop de flâneurs, trop de promeneurs » à Paris, croisés par les soignants se rendant à leur travail. Dans la foulée, dimanche sur BFM-TV, fait le même constat mis en garde la population contre les conséquences de ses actes, appelant « les habitants d’Ile-de-France à faire preuve d’autodiscipline. Rien ne serait pire qu’un demi-confinement, car cela veut dire que tous les efforts que nous aurons faits auront été vains ».

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le Monde avec AFP

Leave a Reply