Confinement : la police ne vous court pas après sur Strava

Spread the love

Pour faire respecter les mesures de confinement, la police irait-elle jusqu’à surveiller les comptes Strava des sportifs ? C’est ce qu’indique un tweet, mais il s’agit d’un des nombreux fakes qui circulent en ce moment, comme le signale 20 Minutes.

Ce fake n’est pas complètement farfelu quand on sait que Strava a déjà révélé sans le vouloir des bases militaires et que de nombreux acteurs, dont le gouvernement américain, aimeraient exploiter les données de géolocalisation des smartphones pour lutter contre le coronavirus. De plus, ce n’est pas sans faire penser à la possibilité pour le fisc et les douanes de collecter de nombreuses données sur les réseaux sociaux pour repérer des fraudes dans leurs domaines. Mais dans le cas présent, il s’agit bien d’un fake.

Faire un jogging est autorisé, mais uniquement pendant une courte durée et à proximité de votre domicile, souligne le ministère des Sports. Ce confinement oblige les sportifs à tourner en rond… littéralement. Elisha Nochomovitz, un coureur de 32 ans qui habite dans la banlieue toulousaine, a réalisé un marathon sur son balcon !

Le parcours un brin répétitif.

« C’était un choix naturel pour moi. Je ne voulais pas sortir pour montrer aux gens qu’on peut faire du sport en restant chez soi. Mon balcon fait 7 mètres de long, je me suis dit que c’était jouable », raconte-t-il à franceinfo. Il lui aura fallu 6 h 48 pour réaliser les 3 000 allers-retours nécessaires. Une performance immortalisée sur… Strava.

Leave a Reply