COMMENTAIRE. Emmanuel Macron peut-il nous donner une date de levée du confinement ? – Ouest-France

Spread the love

Qu’annoncera le chef de l’État lundi soir ? Emmanuel Macron fera une allocution télévisée, vers 20 h, au cours de laquelle il fixera la durée de la prolongation du confinement. Peut-il se contenter d’une nouvelle rallonge de 15 jours ou doit-il fixer un cap plus lointain en précisant quelle sera la stratégie à mettre en œuvre pour lever le confinement ?

Le président Emmanuel Macron, le 7 avril 2020. | GONZALO FUENTES, REUTERS

  • Le président Emmanuel Macron, le 7 avril 2020.
    Le président Emmanuel Macron, le 7 avril 2020. | GONZALO FUENTES, REUTERS
Que nous annoncera Emmanuel Macron lundi ? Quinze jours renouvelables – encore – ou une date plus lointaine, mais ferme ? Si la question se pose, c’est que nous voilà rendus à la deuxième prolongation de la période de confinement, lancé le 16 mars. Le Conseil scientifique estimait qu’il devrait durer  au moins six semaines  pour porter ses fruits. L’échéance nous conduisait jusqu’au début du mois de mai. Une hypothèse que le Président n’a pas suivi, préférant « geler » le pays par tranches. De deux semaines en deux semaines, suivant l’évolution de la situation.

Ce choix a eu le mérite de nous préserver. Ménager l’espoir. Nous donner des perspectives rassurantes, nous aidant à supporter l’enfermement volontaire. Inciter les entreprises à tenir plutôt qu’à fermer par anticipation. Encourager les soignants et tous les héros du quotidien à une mobilisation plus facilement soutenable si nous la pensons de courte durée.

L’exécutif ne sait  pas tout 

Un mois et deux rallonges plus tard, l’effet est usé. Un nouveau report de deux semaines nous mènera début mai, la date suggérée dès le départ par le Conseil scientifique. Il sera immanquablement interprété pour ce qu’il est : un aveu d’impuissance, et non une marque de prudence. Le signe que l’exécutif ne sait vraiment  pas tout  et peut bien peu. Qu’il est dans l’incapacité d’envisager la sortie de la crise à long terme, faute de disposer des moyens nécessaires à nous sortir de la crise.

La vraie nouvelle consisterait à nous annoncer qu’il nous faudra rester encore longtemps chez nous,  pour sauver des vies . Jusqu’à l’été ? Voire plus ? Tout en nous disant clairement ce qui sera mis en œuvre à la levée du confinement. Qu’il faudra continuer à observer les  gestes barrières  et pratiquer la  distanciation sociale . Que nous devrons porter des masques à chaque sortie. Tester l’immunité de la population à très grande échelle. Accepter le traçage numérique pour remonter rapidement et efficacement  les chaînes de contaminations  à l’apparition de nouveaux cas. Et que nous serons soumis à ce régime jusqu’à la découverte d’un vaccin ou d’un traitement efficace.

Les Français sont prêts

Les Français y sont prêts. Plusieurs enquêtes d’opinion l’attestent. Reste à savoir si l’exécutif est prêt à reconnaître que le pays n’est pas prêt. Qu’il nous manque les masques et les réactifs nécessaires à la fabrication des tests qui permettraient la fin du confinement. Qu’il faudra des mois avant de voir les commandes de l’État honorées. Et au moins autant pour que les sociétés françaises qui adaptent leurs productions de façon à fournir tout ce qui nous manque puissent nous approvisionner à la hauteur des besoins.

Nous l’avons tous compris. Et accepté, par la force des choses. Nos gouvernants gagneraient à le comprendre aussi. Ils nous promettent  transparence  et  discours de vérité  depuis le début de la crise mais la confiance n’y est plus. Trop de déclarations contradictoires. D’explications alambiquées. De reculades. Nous n’avons plus besoin d’être rassurés mais de consignes. Qu’ils fassent des choix. Les exposent. Nous disent enfin les choses en face, tout comme ce qu’ils attendent de chacun. Et les Français feront.

Partager cet article Le président Emmanuel Macron, le 7 avril 2020.

COMMENTAIRE. Emmanuel Macron peut-il nous donner une date de levée du confinement ?Ouest-France.fr

Leave a Reply