Comment parler de technologie ? Cinq façons d’intéresser les gens à votre nouveau projet

Comment parler de technologie ? Cinq façons d'intéresser les gens à votre nouveau projet

Selon le cabinet d’analyse Gartner, les personnes n’appartenant pas au secteur informatique sont aujourd’hui plus responsables que jamais de l’achat de technologies : les dépenses informatiques engagées par les entreprises représentent 36 % du budget total consacré aux technologies et continueront à augmenter dans les années à venir.

Cette évolution des habitudes d’achat a d’énormes répercussions sur les personnes qui, dans l’ensemble de l’entreprise, achètent leurs propres appareils, applications et services technologiques.

Si certains des éléments techniques délicats – tels que l’intégration et la mise en œuvre du système – seront pris en charge par les équipes informatiques internes et les prestataires de services externes, les travailleurs devront toujours convaincre les personnes auxquelles ils rendent des comptes que la technologie qu’ils envisagent d’acheter mérite un investissement.

Pour de nombreux professionnels de l’entreprise, parler des plans technologiques sera une nouvelle responsabilité. Alors, comment peuvent-ils discuter des données et du numérique de manière à obtenir l’attention du patron ? Voici cinq façons de réveiller l’intérêt des gens lorsque vous parlez de technologie.

publicité

1. Concentrez-vous sur les résultats commerciaux

Ne parlez jamais de technologie de manière isolée : la valeur de la mise en œuvre de nouveaux systèmes et services provient des avantages qu’ils procurent à l’entreprise et à ses clients. C’est une leçon qui a été prouvée à maintes reprises, indique Spencer Clarkson, directeur technique chez Verastar, spécialiste des services aux entreprises. Il affirme que quiconque cherche à garantir un investissement dans l’informatique doit se concentrer sur les résultats positifs potentiels.

« Tout projet ne concerne pas la technologie en soi, mais le changement pour l’entreprise et pour ses clients. La technologie ne fait que fournir une plateforme pour que cela se produise », explique-t-il.

Ainsi, qu’il s’agisse d’un gain de productivité grâce à l’introduction de services de collaboration ou d’une amélioration des résultats grâce à l’ouverture de nouveaux canaux numériques de commercialisation, quiconque souhaite parler de technologie doit se concentrer sur les buts et les objectifs. « Si vous vous concentrez sur ce que vous essayez d’atteindre, il est assez simple de montrer les avantages de la technologie. Il s’agit d’emmener les gens dans un voyage », souligne Spencer Clarkson.

2. Créez un langage commun

A mesure que vous en apprendrez davantage sur la technologie que vous allez utiliser, vous commencerez à devenir un spécialiste. Ce n’est pas une mauvaise chose, mais vous ne pouvez pas laisser vos nouvelles connaissances se transformer en un intérêt de niche.

On reproche souvent aux professionnels de l’informatique, à tort ou à raison, de se concentrer trop sur les bits et les octets et pas assez sur les avantages commerciaux. En prenant la responsabilité d’acheter des technologies, vous ne pouvez pas vous permettre de tomber dans le même piège. Ne vous concentrez pas sur le fonctionnement de la technologie. Concentrez-vous plutôt sur l’aspect humain. Démontrez clairement comment la technologie résout un problème auquel l’entreprise est confrontée et vous recevrez une réponse positive de vos pairs et de vos responsables.

Pour faciliter la compréhension, utilisez des termes qui se rapportent aux processus et priorités existants, tels que le taux de satisfaction des clients ou les bénéfices. L’objectif est de créer un langage commun pour vos projets technologiques, explique Milena Nikolic, directrice technique chez Trainline.

Parlez de vos projets à autant de personnes que possible. Faites participer un large éventail de personnes à vos discussions et permettez-leur de jouer un rôle dans l’élaboration de vos conversations. « C’est en parlant d’une langue qu’on l’apprend le mieux. Créer du contenu et le présenter aux gens est un moyen d’ouvrir une discussion. Réunissez des personnes et faites-les parler de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas », explique Milena Nikolic.

3. Affinez votre technique de présentation

Assurez-vous de pouvoir résumer efficacement les raisons pour lesquelles l’entreprise devrait investir dans vos plans technologiques. Il est évident que des diaporamas percutants, par exemple, seront cruciaux pour vous aider à faire passer vos arguments.

Lorsque vous affinez votre style de présentation, n’hésitez pas à demander conseil à des personnes qui ont l’habitude de parler de l’informatique. Les meilleurs technologues ont fait carrière en vendant leurs idées au conseil d’administration, et ils utilisent une série de techniques pour susciter leur intérêt.

Les DSI ont souvent recours aux “réunions publiques” pour rassembler et discuter des projets. D’autres responsables du numérique créent des communications régulières, comme des courriels ou même des bulletins d’information imprimés, pour tenir les gens au courant des plans et des réalisations.

4. Trouvez un sponsor de renom

L’un des meilleurs moyens de faire en sorte qu’on écoute vos projets est de demander à quelqu’un de sérieux de parler à votre place. Si vous pouvez obtenir le soutien d’un cadre supérieur pour vos idées, d’autres personnes dans l’entreprise sont beaucoup plus susceptibles de s’asseoir et d’y prêter attention.

Les experts du secteur reconnaissent que les sponsors exécutifs jouent un rôle clé dans la facilitation des projets technologiques. Ils donnent de la crédibilité aux nouvelles idées, autorisent le financement et les ressources, et sont en contact avec les employés.

Adam Miller, chef de groupe informatique chez Markerstudy Group, affirme que le parrainage des hauts responsables de l’entreprise est crucial pour garantir que les nouveaux projets soient compris et acceptés. C’est un point sur lequel il continue de se concentrer lorsqu’il fait pression pour obtenir de nouveaux investissements.

« J’ai des discussions régulières sur les activités sur lesquelles je travaille et la direction que nous prenons. Et nous nous concentrons sur l’alignement pour nous assurer que la technologie continue à fournir ce dont l’organisation a besoin pour réaliser ses ambitions de croissance », explique-t-il.

5. Toujours penser aux objectifs à long terme

Un investissement dans la technologie n’est jamais un coup unique : les contrats doivent être mis à jour, les accords de services en cloud peuvent être étendus et le matériel peut se casser et devoir être remplacé. Toute personne qui souhaite obtenir un financement pour un nouveau projet technologique doit se concentrer sur la manière dont un investissement dans l’informatique s’inscrit dans les plans stratégiques de l’entreprise.

Jon Braithwaite, directeur des systèmes d’information pour le Royaume-Uni et l’Irlande chez Compass Group, estime qu’il est toujours important de discuter de la manière dont la technologie que vous avez l’intention de construire ou d’acheter peut être étendue ou réduite au fil du temps.

« Nous pilotons, nous testons, et ensuite, lorsque nous avons compris que cela fonctionne, nous investissons correctement dans cette technologie, nous la faisons évoluer et nous faisons tout ce qui doit être fait pour en faire un produit », explique-t-il. « Je pense que ce processus donne à tout le monde le sentiment que nous sommes prudents et judicieux dans la façon dont nous dépensons l’argent, mais que nous essayons aussi d’être innovants. »

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *