Comment l’émoji 👌 est devenu un symbole de haine

Spread the love

Si les symboles et les représentations évoluent dans le temps, il était pourtant difficile de prévoir qu’un simple émoji faisant office de signe d’approbation entrerait dans la liste des symboles de haine. C’est désormais officiellement le cas pour l’Anti-Defamation League (ADL), une organisation non gouvernementale qui tend à défendre les Juifs de toute forme de discrimination.

L’émoji 👌, dommage collatéral d’un troll devenu réalité

En effet, l’association américaine a indiqué que l’émoji 👌 était désormais devenu un symbole de haine rattaché à certains groupes extrémistes et racistes. Pour rappel, l’Anti-Defamation League a commencé à lister ces symboles l’an 2000 afin d’aider les populations à comprendre les signes extrémistes, qu’ils soient utilisés sur le web ou IRL (in real life, dans la vraie vie). Désormais, plus de 200 symboles font partie de cette liste, dont la croix gammée, le nombre 88 (référence à la lettre HH, pour Heil Hitler), l’acronyme ACAB (All Cops Are Bastards) ou encore la croix celtique.

L’émoji 👌 vient donc s’ajouter à cette liste de symbole de haine, une décision qui fait suite à l’utilisation récurrente de ce signe par des personnes rattachées à des groupes ou des idées suprémacistes. La BBC ajoute qu’il a par exemple été utilisé par Brenton Tarrant, auteur des attentats de Christchurch en mars 2019. Menotté, l’homme a effectivement représenté le signe OK alors qu’il était au tribunal.

Il est intéressant de constater que cette appropriation réelle de l’émoji 👌 est pourtant la conséquence d’un troll né sur 4Chan, un forum particulièrement populaire aux États-Unis. Les internautes avaient alors pour but de prendre un geste innocent, comme ce symbole d’approbation, et de voir si les médias croyaient à un nouveau signe en faveur de la race blanche. La blague était alors surnommée Opération O-KKK et se basait également sur le fait que ce signe pouvait représenter les lettres WP (pour White Power), l’index et le pouce représentant le « P » et les autres doigts le « W ».

Sauf qu’évidemment, la blague est partie trop loin au point de ne plus en être une. Désormais, le signe est effectivement utilisé par plusieurs groupes haineux défendant des théories en faveur du white power. C’est le cas du terroriste Tarrant, mais aussi de personnes reliées à des associations comme Proud Boys, une organisation exclusivement masculine attenante à l’extrême droite. Le slogan de celle-ci est « Nous glorifions les entrepreneurs, nous vénérons la femme au foyer, nous chérissons la liberté d’expression, nous aimons nos armes ». Certains de ses membres ont été vus en train de représenter le signe 👌 lors de rassemblements.

Leave a Reply