Comment doper sa transformation numérique à vitesse grand V

Spread the love
Comment doper sa transformation numérique à vitesse grand V

Au milieu des années 1990, quelque chose d’incroyable s’est produit avec la profession de l’informatique. Les technologues sont devenus des faiseurs de marché. Ils sont passés de leur rôle de moteur de l’efficacité des entreprises à celui de révolutionnaires. Avec l’avènement de l’internet commercial et du web, les professionnels de l’informatique ont ouvert la voie en créant des entreprises entièrement nouvelles, avec des façons différentes de s’engager auprès des clients et des marchés. Jeff Bezos, avec sa formation d’ingénieur et d’informaticien, a lancé Amazon. Larry Page et Sergey Brin, avec leurs diplômes en informatique, ont lancé Google. LinkedIn a été lancé par Ried Hoffman, un autre informaticien. Bien entendu, tous avaient derrière eux des équipes informatiques importantes et en pleine expansion.

En substance, les professionnels des technologies de l’information ont contribué à transformer un système économique moribond et dépassé en quelque chose de dynamique. Nous avons pu le constater à l’heure actuelle, avec des disrupteurs technologiques et de données tels que Indigo Ag qui appliquent l’IA pour améliorer la qualité des semences, Rent the Runway, un fournisseur de vêtements basé sur les données et l’IA, et Stripe, un fournisseur mondial de paiements électroniques. Derrière chaque perturbation du secteur se trouvent des professionnels de l’informatique visionnaires.

Ce qui nous amène à l’état actuel des choses. La dispersion des bureaux d’entreprise au sein d’une diaspora de bureaux à domicile et l’arrêt de l’activité économique en raison des réactions à la tragique pandémie Covid-19 – et ses conséquences incertaines – créent un nouvel environnement et de nouveaux défis pour les professionnels de l’informatique. Tout comme l’économie en déclin du début des années 1990 a ouvert des opportunités pour les innovateurs doués en technologie, il en sera de même à l’heure actuelle. La question est de savoir ce que les professionnels des IT doivent faire pour maintenir les choses sur la bonne voie, pour garder leur carrière sur la bonne voie et pour préparer leur organisation au paysage post-COVID qui s’annonce ?

publicité

La technologie en quête d’audace

« Si le rythme du monde pré-coronavirus était déjà rapide, le luxe du temps semble maintenant avoir complètement disparu » rapporte une récente analyse de McKinsey Digital. « Les entreprises qui, autrefois, élaboraient leur stratégie numérique par phases d’un à trois ans, doivent maintenant adapter leurs initiatives en quelques jours ou semaines. » McKinsey note que « les banques asiatiques ont rapidement migré les canaux physiques en ligne. Comment les prestataires de soins de santé sont passés rapidement à la télésanté, les assureurs à l’évaluation des demandes de remboursement en libre-service, et les détaillants à l’achat et à la livraison sans contact. »

Cela signifie qu’il est temps d’agir, non seulement pour les entrepreneurs technologiques, mais aussi pour les professionnels de l’informatique qui fournissent les services de base liés à l’efficacité des processus, aux dossiers des clients et à l’établissement de rapports. Du jour au lendemain, chaque entreprise a été propulsée dans « un monde où les canaux numériques deviennent le principal, et dans certains cas, le seul modèle d’engagement des clients » affirment les co-auteurs de l’analyse McKinsey — Simon Blackburn, Laura LaBerge, Clayton O’Toole et Jeremy Schneider. « Les processus automatisés deviennent un moteur essentiel de la productivité et la base de chaînes d’approvisionnement souples, transparentes et stables. Un monde dans lequel des méthodes de travail agiles sont une condition préalable pour répondre aux changements apparemment quotidiens du comportement des clients. »

Bienvenue en l’an 2025, soudainement avancé de 60 mois. Il est temps de faire des progrès audacieux en matière de technologie. Les rêves numériques qui ont été mis en veilleuse doivent être mis en avant – et les professionnels des technologies de l’information doivent prendre les devants et montrer la voie. M. Blackburn et ses coauteurs ont même des données qui montrent que l’audace des avancées technologiques permet aux entreprises de garder une longueur d’avance. Près de la moitié des entreprises en place qui adoptent de nouvelles méthodes numériques, soit 47 %, ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de plus de 10 % par an au cours des trois dernières années, contre 30 % pour leurs homologues plus lents à adopter.

Série de recommandations

Pour accélérer l’adoption du numérique et répondre aux besoins d’un monde qui a soudainement changé, les analystes de McKinsey font une série de recommandations – qui, encore une fois, signifient de nouveaux rôles et de nouvelles opportunités de leadership pour les professionnels des IT :

  • Soyez plus audacieux : En temps normal, les coûts des talents et des technologies constituaient un obstacle et nécessitaient une analyse du retour sur investissement pour que les dirigeants d’entreprise puissent s’engager. Ironiquement, Blackburn et son équipe notent que les entreprises sont « temporairement libérées de la tyrannie des prévisions de bénéfices trimestriels », et que les dirigeants peuvent être ouverts à de nouvelles approches plus audacieuses. « Le passage abrupt aux opérations et interactions virtuelles offre également la possibilité d’accélérer le rythme d’apprentissage et d’adoption de technologies que votre organisation commence à peine à expérimenter. L’expérimentation est une échelle, tout comme l’apprentissage. »
  • Test and learn : « En temps normal, l’expérimentation peut parfois sembler un jeu risqué » déclare McKinsey. « Changer les modèles de travail auxquels les employés, les clients ou les partenaires commerciaux sont habitués peut sembler risquer de les repousser, même lorsque ces expériences visent des gains à long terme pour toutes les parties concernées. La crise COVID-19 a cependant fait de l’expérimentation à la fois une nécessité et une attente. »
  • Analyser les interactions : Les expériences ne testent généralement « qu’une dimension à la fois, comme les taux de conversion/engagement/satisfaction des clients individuels, l’économie unitaire d’une seule transaction ou l’expérience de l’utilisateur d’une solution numérique donnée. Qu’elles le veuillent ou non, les entreprises en mode de crise se retrouvent dans un autre type de pilote : celui des programmes numériques à grande échelle. »
  • Se concentrer sur le télétravail et l’automatisation : Apprendre à maintenir la productivité, même si nous retournons dans les bureaux après la fermeture des bureaux et même si les entreprises continuent à automatiser leurs activités, sera essentiel pour tirer le meilleur parti de cette expérience réelle. Ces investissements ne seront pas annulés après la crise, et ceux qui l’ont fait se retrouveront dans une structure de coûts avantageuse pendant la reprise.
  • Commencez par les initiatives orientées vers le client : « Utilisez l’automatisation et l’analyse prédictive pour isoler rapidement et efficacement les difficultés. Recherchez les possibilités de normalisation de ce que vous apprenez pour soutenir la mise à l’échelle des solutions numériques dans les principaux processus d’entreprise. La normalisation peut aider à accélérer les projets en réduisant la confusion et en créant des outils communs que de larges groupes de personnes peuvent utiliser. »
  • Examinez vos données : « Examinez plusieurs sources de données sur une base hebdomadaire – ou plus fréquente – pour évaluer les besoins changeants de vos clients et partenaires commerciaux, ainsi que vos propres performances. Utilisez un centre névralgique de crise comme source unique de vérité pour les nouvelles données émergentes concernant vos employés, vos clients, vos partenaires de distribution, vos chaînes d’approvisionnement et les écosystèmes auxquels votre entreprise participe. Puis, tournez-vous vers des technologies de partage de fichiers sécurisées comme Box et Zoom pour partager et discuter à distance des informations issues de ce rythme accéléré d’examen des données. »
  • Oeuvrez en faveur de la transparence et de la flexibilité de la chaîne d’approvisionnement : Il est clair que les détaillants dont la chaîne d’approvisionnement était totalement transparente avant la crise, et qui disposaient d’algorithmes permettant de détecter les changements dans les habitudes d’achat, ont mieux réussi à naviguer pendant la crise. D’autres secteurs, dont beaucoup connaissent leurs propres difficultés dans la chaîne d’approvisionnement pendant la crise, peuvent apprendre de leurs homologues du secteur de la vente au détail à mettre en place la transparence et la flexibilité nécessaires pour éviter, ou du moins atténuer, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement à l’avenir.
  • Mettez l’accent sur la facilité d’utilisation : Pour l’instant, les clients et les partenaires commerciaux n’ont souvent pas d’autre choix que d’accéder à vos produits ou services par le biais de vos nouvelles offres numériques. Leurs options s’élargiront à mesure que nous sortirons de la crise. Dans quelle mesure vos nouvelles offres vont-elles résister ? Si votre convivialité actuelle est faible, essayez de l’améliorer dès maintenant, tant que vous avez encore un public captif avec lequel vous pouvez vous associer et dont vous pouvez tirer des enseignements.
C’est le moment de simplifier et de se concentrer pour ne pas être dépassé, ajoute l’équipe de McKinsey. « C’est peut-être la première crise mondiale dans laquelle les entreprises sont en mesure de collecter et d’évaluer des données en temps réel sur leurs clients et sur ce qu’elles font, ou tentent de faire, pendant cette période de virtualisation forcée. En élaguant les activités et les offres qui ne sont plus viables tout en réglant de manière agressive les problèmes qui se posent avec vos offres, vous augmenterez les chances de conserver une part plus importante de clients dans vos canaux numériques à moindre coût une fois la crise passée. »

Source : ZDNet.com

Leave a Reply