Comment Apple a raté une opportunité pour la planète

Spread the love
Comment Apple a raté une opportunité pour la planète

Que ce soit dans la téléphonie, ou dans l’informatique, la maîtrise du renouvellement des terminaux est un des leviers d’action, car l’impact carbone d’un terminal n’est pas lié qu’à son utilisation, mais aussi à sa fabrication. L’allongement de la durée de vie des terminaux est donc généralement l’action n°1 ou n°2 de tous les plans verts des DSI, car bourrés d’électronique, ils regorgent de terres et métaux rares. Allonger leur durée de vie fait que mécaniquement on épuisera moins les réserves naturelles limitées de ces matériaux. Les recycler en fin de vie également. 

En France, l’Arcep, dans le contexte du projet de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire de 2020, a publié il y a 3 mois un rapport sur les effets du renouvellement. Ce rapport regorge de données. On y apprend par exemple que 81% des émissions de gaz à effet de serre (GES) du numérique en France seraient liées à l’ensemble des terminaux numériques, que ce soit les smartphones (11% des émissions totales du numérique) mais aussi les téléviseurs (23%) et les ordinateurs portables (14%). De bonne guerre, l’Arcep fait aussi remarquer que son champ de régulation est réduit devant l’ampleur de la tâche 😉

publicité

 

Enfin la production des équipements neufs représente 75% de l’impact, quand l’usage pendant toute la période d’utilisation ne représente que 25% de son empreinte totale. C’est donc bien sur la fabrication qu’il faut agir en premier.

Le bon smartphone pour l’environnement est donc celui que vous n’achèterez-pas…

Dans ce contexte, GreenSI s’était donc interrogé il y a deux mois dans un billet sur la sortie de Windows11 en octobre prochain qui dans sa communication n’abordait en rien les impacts ou les bénéfices écologiques sur la planète de cette décision, qui allait mécaniquement accélérer le renouvellement de millions de PCs dont les configurations ne pourront supporter ce nouvel OS. 

Aujourd’hui GreenSI s’interroge sur les téléphones portables. Le rapport de l’Arcep analyse les terminaux reconditionnés vendus, et souligne que le marché se concentre autour d’un nombre réduit de terminaux, “principalement des terminaux haut de gamme et principalement produits par les marques Apple et Samsung”. Les terminaux Apple conservent donc une valeur d’usage élevée très longtemps. 

Tout le monde convient que la dernière keynote d’Apple du 14 septembre était “fade” et sans annonce majeure. Du moins à peine un an après l’annonce de l’iPhone 12 qui était le premier qui supportait la 5G, l’iPhone13 apparait comme une légère amélioration de ce dernier, sans toutefois aller vers un port USB-C standard qui aurait évité la multiplication des transformateurs. Mais comme les fans suivent la marque dans ses versions très rapprochées, Apple semble vouloir accélérer un rythme de renouvellement déjà très rapide…

Après l’avoir tourné la question dans tous les sens pendant quelques semaines, GreenSI arrive à la conclusion qu’Apple a raté sa dernière keynote !

En effet, dans le contexte de la production des GES décrit ci-avant, GreenSI se demande si finalement la meilleure décision pour Apple n’était pas de NE PAS annoncer l’iPhone13 et d’endosser la bataille de la planète. Après tout, le chiffre 13 porte malheur pour les superstitieux et la durée de vie des iPhone n’est plus à prouver comme l’a rappelé l’Arcep. Alors pourquoi Apple n’en a pas profité pour s’appuyer sur l’engagement inconditionnel de ses clients afin qu’ils utilisent un an de plus un produit qui n’est en rien limité techniquement, quels que soient les derniers modèles.

Ainsi, Apple aurait pu annoncer que pour aider la planète, ils reportaient la sortie de l’iPhone à octobre 2022 !

Puis en octobre 2022 sortir un nouveau iPhone 14, nettement plus innovant, qui aurait de quoi faire parler de lui. Le choix de sauter le numéro 13 serait devenu un signe d’engagement pour la planète, peut-être copié ensuite par la high-tech, et l’absence de numéro treize devenu un clin d’œil permanent à la vision environnementale d’Apple. L’iPhone 12 aurait continué de faire le job de capturer les nouveaux clients, a un prix d’ailleurs équivalent. Là on aurait pensé positivement à sa campagne “Think Green, Think Apple”.

La banque américaine Morgan Stanley, pense qu’Apple va battre des records au cours de son exercice financier 2022, même si d’autres doutent d’un niveau de vente de l’iPhone13 aussi fort que le n°12 (vendu à 100 millions d’exemplaires en 7 mois). Quoi qu’il en soit, on parle de dizaines de millions d’iPhone remplacés plus vites que nécessaire, et on a vu que ce n’est pas bon pour la planète.

Il ne reste donc maintenant plus que les acteurs de la seconde vie et du recyclage, comme le dynamique français Backmarket pour sauver la planète, en évitant que d’autres n’achètent des smartphones neufs et en recyclant les iPhone remplacés trop vites. On peut encore acheter sur www.backmarket.fr l’iPhone 11 reconditionné, annoncé par Tim Cook il y a peine 2 ans.

 

C’est vrai qu’Apple ne s’est pas pour l’instant beaucoup fait remarquer pour sa politique environnementale, que ce soit sur la réparabilité des iPhone, l’obsolescence programmée pour laquelle Apple a dû payer 500 millions d’euros l’an dernier, ou les changements de connecteurs des chargeurs qui obligent l’Europe à annoncer des mesures ce mois-ci et imposer à Apple de passer à l’USB-C.

Dans ce contexte, Apple a peut-être raté l’opportunité 2021 d’améliorer son image environnementale et d’avoir un impact positif, quand la planète a de plus en plus besoin qu’on prenne plus soin d’elle. Think Green.
____________________________________________________________________________

Après 10 d’animation de ce blog, je suis flatté d’être proposé par Silicon.fr dans les prétendants au prix de “Manager IT de l’année 2021“. Si vous appréciez ce blog et qu’il vous aide à prendre du recul, encouragez-le à poursuivre 10 ans de plus en votant ! :  Lire le profil   ou   Voter directement

À bientôt sur ce blog 

Leave a Reply