Comme une réponse à Emmanuel Macron, Yuka dévoile son “éco-score”

Spread the love

Vous connaissez très certainement Yuka, l’application qui permet de scanner des articles alimentaires et cosmétiques en vue d’obtenir des informations détaillées sur l’impact de ces produits sur la santé. Particulièrement populaire, cette entreprise française revendiquait en janvier 2020 15 millions de téléchargements, et 5,5 millions d’utilisateurs mensuels. Si populaire, que le président la République en personne semble utiliser cette application.

En décembre 2020, lors d’un débat avec les 150 membres de la Convention Citoyenne, Emmanuel Macron a non seulement proposé l’idée d’un référendum pour connaître l’avis des Français sur l’ajout de la défense de l’environnement à la Constitution, mais a également imaginé la mise en place d’un système à la Yuka pour connaître l’impact carbone des produits que l’on consomme. Le président de la République n’avait pas hésité à citer Yuka dans l’un de ses tweets.

La solution proposée par Yuka

Quatre mois seulement après la publication de ce tweet, Yuka répond à la proposition d’Emmanuel Macron en déployant aujourd’hui une nouvelle fonctionnalité basée sur ce concept de “score carbone”. Pour parvenir à calculer avec précision l’impact carbone des produits que l’on consomme, Yuka se base sur les données récoltées par Agribalyse, Open Food Facts, Alkemics et Ethic Ocean. Pour calculer cet “éco-score”, la startup prend en compte de nombreux critères comme la quantité de carbone émise, la qualité de l’emballage, le respect des océans, l’impact sur la déforestation, ainsi l’obtention d’un éventuel écolabel.

À ce jour, Yuka affirme être en mesure de proposer cette notation pour plus d’un million de produits en circulation. Vous pouvez dès à présent utiliser cette nouvelle fonctionnalité en scannant comme d’habitude vos produits. Désormais vous pouvez cliquer sur l’onglet “Environnement” à côté de “Santé”. Dans cet onglet vous découvrirez l’impact de la production, le respect de la biodiversité, ainsi que l’origine du produit. Mais surtout, un “éco-score” est mentionné sous forme de lettres allant de “A” à “E”.

Cet “éco-score” nous rappelle qu’un produit bio n’est pas forcément écoresponsable. Certaines céréales et autres protéines que l’on retrouve dans de nombreux produits proviennent bien souvent d’Amérique du Sud ou d’Asie.

Leave a Reply