Cloud public : les points forts et les points faibles des principaux acteurs mondiaux

Spread the love
Cloud public : les points forts et les points faibles des principaux acteurs mondiaux

Qui est le plus fort ? Le cabinet d’étude Gartner tente  la synthèse lors d’une note publiée fin juillet. Le Gartner définit le marché des services d’infrastructure et de plate-forme de cloud (IaaS et PaaS) comme des offres standardisées et hautement automatisées, dans lesquelles les ressources d’infrastructure (calcul, réseau et stockage) sont complétées par des services de plate-forme intégrés.

A noter que le Gartner distingue dans les offres de PaaS le PaaS applicatif (aPaaS), les fonctions en tant que service (FaaS), le PaaS de base de données (dbPaaS), le PaaS de développeur d’applications (adPaaS) et les offres de cloud distribué industrialisé qui sont souvent déployées dans les centres de données des entreprises.

Autre critères, les ressources de ses acteurs sont évolutives et élastiques en temps quasi réel et sont facturées à l’utilisation. Elles intègrent des interfaces en libre-service, y compris une interface utilisateur (UI) basée sur le web et une API, sont exposées directement au client. Enfin, les ressources peuvent être à locataire unique ou à locataires multiples, et peuvent être hébergées par un fournisseur de services ou sur place dans le centre de données du client.

publicité

Alibaba Cloud, le bon acteur pour aller en Chine

Alibaba Cloud, nommé Aliyun en Chine, “est une bonne solution pour les charges de travail “cloud-first” pour les clients basés en Chine ou en Asie du Sud-Est, ou qui ont besoin de localiser une infrastructure cloud en Chine” assure le Gartner. Le site d’Alibaba Cloud, c’est ici.

Les points forts d’Alibaba Cloud

  • Leadership régional : “Alibaba Cloud continue d’avoir une position de leader en Chine et dans les pays environnants en termes de parts de marché et de capacités” note le Gartner, qui cite en plus de la Chine l’Indonésie et de la Malaisie.
  • Situation financière : Alibaba Cloud a connu des gains de revenus impressionnants au cours de l’année dernière et est récemment devenu rentable pour la première fois.
  • Canaux numériques : de nombreuses entreprises considèrent Alibaba Cloud comme une voie vers la transformation numérique et le e-commerce.

Précautions à prendre avec Alibaba Cloud

  • Traction mondiale : La part de marché d’Alibaba Cloud, bien que troisième au niveau mondial, est principalement concentrée en Chine. Ses clients sont donc soit des entreprises chinoises, soit des entreprises internationales qui ont besoin d’une présence locale chinoise.
  • La concurrence régionale : Alibaba est donc confronté à une pression concurrentielle importante des autres acteurs du cloud sur le marché international.
  • Transparence : “Alibaba Cloud n’est pas aussi transparent” que ses concurrents note le Gartner quand au fonctionnement de ses services.

Amazon Web Services, le leader

Amazon Web Services, une filiale d’Amazon, tend à devenir un fournisseur de services informatiques extrêmement vaste. AWS propose de fait du cloud-natif, du edge computing ou encore de l’ERP et des infrastructures pour faire fonctionner des charges de travail critiques. L’entreprise s’aventure même désormais sur la couche réseau.

“Ses activités sont géographiquement diversifiées” note le Gartner, comme ses clients : de la startup aux grandes entreprises. Le site d’AWS, c’est ici.

Points forts d’AWS

  • Le roi de l’innovation dans le domaine du cloud : AWS propose par exemple des processeurs maison qui assurent un meilleur rapport prix / performance que les processeurs classiques x86 pour certaines charges de travail.
  • Des gros contrats : AWS signe de gros deals par rapport à ses concurrents. Ce qui se reflète dans la part de marché de l’entreprise dans le cloud public.

Précautions à prendre avec AWS

  • Des commerciaux agressifs : “Des dizaines de clients de Gartner répartis dans plusieurs pays ont signalé une pression inattendue de la part des commerciaux d’AWS, pour augmenter de 20 % les engagements de dépenses annuelles afin de renouveler les contrats existants” note le cabinet d’étude. “Étant donné que ces clients sont généralement très dépendants de la plateforme, ils peuvent avoir l’impression d’avoir un recours limité ; toutefois, la pression exercée pour augmenter les dépenses ne fait pas partie de la politique d’AWS et sera éliminée si le client” négocie.
  • Complexité de l’offre : “Le discernement entre la multitude de solutions, telles que celles liées aux conteneurs, aux bases de données et à la gestion des données, nécessite des compétences techniques importantes pour apprécier les différences entre les offres et faire le choix approprié” note le Gartner. C’est pour cette raison que de nombreux clients d’AWS passent par des prestataires pour gérer cette complexité du cloud.

Google Cloud Platform, le challenger

Google Cloud Platform (GCP) continue d’investir pour devenir un fournisseur de IaaS et de PaaS complet. Tout comme AWS, le Gartner note que GCP regroupe des clients très variés. Le site de GCP, c’est ici.

Points forts de Google Cloud Platform

Précautions à prendre avec GCP

  • Satisfaction après-vente : Certains clients de Gartner ont une mauvaise expérience des relations avec GCP après s’être engagés à utiliser la plateforme. Cela est dû en grande partie à la croissance rapide de GCP et à l’immaturité organisationnelle qui en résulte.
  • Des incitations financières limitées : Google attire les clients avec des prix agressifs par rapport à la concurrence. Mais les rabais devraient finir par s’estomper à mesure que l’entreprise gagne en maturité en termes de revenus et de clients.
  • Pertes financières : GCP est le seul fournisseur de cloud computing avec une part de marché significative qui perd toujours de l’argent. De quoi éroder les marges brutes globalement saines de Google.

IBM, un spécialiste du cloud hybride

Les activités d’IBM Cloud sont géographiquement diversifiées et ses clients sont généralement des moyennes et grandes entreprises. IBM concentre ses investissements sur le cloud hybride, les charges de travail soumises à des règlementations, et les services de cloud à destination du secteur industriel. Le site d’IBM Cloud, c’est là.

Points forts d’IBM Cloud

  • Restructuration de l’entreprise : IBM s’engage dans un processus de cession qui verra son activité de services informatiques managés transformée en une société appelée Kyndryl afin qu’IBM puisse se concentrer sur des activités à plus forte marge telles que IBM Cloud. Cela pourrait permettre à IBM de consacrer les ressources nécessaires aux efforts d’ingénierie d’IBM Cloud pour faire progresser ses offres.
  • Industries règlementées : IBM Cloud se concentre sur les secteurs règlementé.
  • Edge computing : IBM déploie des efforts dans le domaine de l’Edge Computing avec des déploiements très visibles tels que le projet de navire autonome Mayflower, qui met en évidence un mélange pragmatique de framework et de technologies open-source proposées par IBM Cloud Satellite et Edge Application Manager.

Précautions à prendre avec IBM Cloud

  • Part de marché : IBM reste à la traîne du marché en termes de parts de marché et de capacités par rapport à ses concurrents.
  • Pression concurrentielle : IBM a rapidement investi beaucoup de temps et de ressources dans une stratégie verticale, en se concentrant sur les services financiers et les fournisseurs de télécommunications dans un premier temps. Cependant, ces efforts risquent d’être éclipsés par des concurrents plus agiles disposant d’une part de marché, de capacités et de clients de référence plus importants.
  • Un acteur historique, ce qui n’est pas forcément bien vu : Les clients de Gartner considèrent IBM comme un fournisseur historique de technologies, ce qui explique qu’il ne soit pas souvent pris en compte parmi les fournisseurs de cloud du moment.

Microsoft, Azure en force

Microsoft Azure est un poids lourd du cloud, avec des datacenters partout dans le monde et des offres de edge computing. Assez logiquement, Azure est particulièrement bien adapté aux organisations qui utilisent l’écosystème Microsoft. Ses clients sont comme IBM des moyennes et grandes entreprises. Le site de Microsoft Azure, c’est ici.

Points forts de Microsoft Azure

  • Offre attrayante : Microsoft dispose du plus large éventail de capacités, couvrant une gamme complète de besoins informatiques des entreprises, du SaaS au PaaS et au IaaS. Microsoft a même tenté d’aller sur la blockchain avec le cloud, avant de renoncer. De quoi dépasser toutes les autres offres du marché selon le Gartner. “Du point de vue du IaaS et du PaaS, Microsoft dispose de capacités convaincantes allant des outils de développement tels que Visual Studio et GitHub aux services de cloud public” indique le cabinet d’étude.
  • Relations avec les entreprises : Les entreprises choisissent souvent Azure en raison de la confiance qu’elles accordent à Microsoft depuis de nombreuses années. Un tel alignement stratégique avec Microsoft donne à Azure des avantages sur presque tous les marchés verticaux.
  • Adoption des services de données : Les incursions de Microsoft Azure dans les bases de données opérationnelles et les solutions de big data ont connu un succès notable au cours de l’année écoulée. Cosmos DB et son offre conjointe avec Databricks se distinguent en termes d’adoption par les clients.

Précautions à prendre avec Microsoft Azure

  • Résilience : Microsoft a fait des efforts pour améliorer la résilience des services critiques tels qu’Azure Active Directory. Mais de nombreux clients de Gartner restent préoccupés par les impacts concrets lorsque ces services critiques sont indisponibles. Des services tels que le service Azure Kubernetes (AKS) continuent de connaitre quelques pannes, notamment en lien avec des mises à jour et des événements de maintenance.
  • Complexité commerciale : “Microsoft dispose de licences et de contrats très complexes, et d’une structure de gestion des comptes complexe, avec des compétences inégales en matière de cloud sur le terrain” indique le Gartner.
  • Innovation : Azure innove dernièrement moins que ses concurrents explique le cabinet d’étude.

Oracle, spécialiste du HPC et de l’hybride

Oracle Cloud Infrastructure (OCI) se concentre sur les charges de travail lift-and-shift, HPC et hybrides. Reste que OCI se concentre sur les offres d’Oracle et la migration de ses clients historiques. Oracle se concentre actuellement sur l’expansion des zones géographiques desservies. Le site d’Oracle Cloud Infrastructure, c’est ici.

Points forts d’Oracle

  • Réactivité : “Oracle poursuit un rythme d’innovation impressionnant d’une année sur l’autre qui le rapproche des leaders du marché en termes de capacités de cloud hyperscale” indique le Gartner.
  • Infrastructure critique : “OCI sert désormais d’infrastructure de cloud sous-jacente pour toutes les offres PaaS et SaaS d’Oracle, ce qui démontre l’engagement d’Oracle” note le Gartner.
  • Cloud distribué : La stratégie d’Oracle consistant à fournir des capacités de cloud distribué est unique par rapport à tous les autres fournisseurs sur ce marché dit le Gartner.

Précautions à prendre avec Oracle

  • Adoption naissante : Le dynamisme d’Oracle au cours des deux dernières années signifie que ses offres sont nouvelles, et donc forcément immatures.
  • Un acteur partisan : nombre de développeurs de logiciels et d’éditeurs de logiciels ne considèrent pas l’entreprise comme un fournisseur neutre. Ce sentiment négatif pèse encore sur la réputation d’Oracle.
  • Un acteur de l’écosystème Oracle : La plupart des clients du Gartner considèrent OCI principalement pour le transfert des charges de travail Oracle plutôt que comme un fournisseur polyvalent pour toutes les charges de travail. Et ce bien qu’OCI en soit capable.

Tencent Cloud, le concurrent direct d’Alibaba Cloud

Tencent Cloud est un acteur de niche, principalement axé sur la Chine. Ses clients sont des multinationales chinoises. Tencent investit dans les capacités réseau pour prendre en charge les faibles latences requises pour les charges de travail des jeux vidéo, qui sont la spécialité de Tencent. Le site de Tencent Cloud, c’est là.

Points forts de Tencent Cloud

  • Transformation numérique : Tencent Cloud tire parti de ses atouts dans les domaines des réseaux sociaux et des jeux vidéos en ligne.
  • Déploiements importants : Tencent Cloud a établi des déploiements de cloud hybride d’importance en Chine pour des clients du secteur de la finance.
  • Investissements : Tencent a la capacité d’investir des milliards de dollars dans un large spectre, allant de l’IaaS à l’intelligence artificielle (IA) en passant par le cloud distribué. Tencent Cloud se distingue également en étant le seul fournisseur de cloud hyperscale disposant d’une région en Russie note le Gartner.

Précautions à prendre avec Tencent Cloud

  • Présence internationale : Un tiers des régions de Tencent en dehors de la Chine continentale sont exploitées par un partenaire. Par ailleurs, deux tiers des régions de Tencent n’ont qu’une seule zone de disponibilité.
  • Disparité régionale : Des écarts notables existent entre les régions de Tencent en Chine et à l’international. De nombreuses fonctionnalités clés ne sont pas disponibles dans les régions internationales, comme les outils de DevOps et le Edge Computing. En outre, certains services de sécurité, tels que son service de pare-feu pour applications Web, ne sont disponibles que dans la région de Hong Kong.
  • Un écosystème étroit : Surtout en dehors de la Chine, Tencent Cloud doit encore établir des relations avec les plus grands fournisseurs de services managés (MSP) pour pouvoir proposer ses services.

Leave a Reply