Cloud-gaming : L’opération “reconquête” débute pour Shadow

Spread the love
Cloud-gaming : L'opération

Après une année mouvementée et sa reprise en main par OVH, Shadow est à la relance sous la direction de Hubic, la filiale du fleuron français chargée de superviser la renaissance de la société spécialisée dans le cloud gaming. Au programme de cette « renaissance » : le lancement d’une nouvelle campagne de recrutement d’utilisateurs – via l’ouverture de 5 000 nouveaux accès immédiatement disponibles (sous 72 h au maximum) et la relocalisation des serveurs chez OVHcloud. A terme, la société a l’ambition de repasser la barre des 100 000 abonnés.

Seul hic : l’entreprise a également mis en place une hausse tarifaire à 29,99 euros par mois pour son offre de base. De quoi faire tiquer les 60 000 clients que revendique aujourd’hui la société, selon des chiffres livrés par Le Figaro. Pour rappel, la direction justifiait il y a quelques mois une hausse tarifaire par la volonté « de recommencer sur des bases financières solides » et de s’assurer un modèle économique viable.

« Notre modèle économique s’est avéré non viable. Les coûts d’exploitation et les investissements importants n’étaient pas bien alignés sur notre gamme de prix, ce qui a inévitablement entraîné l’entreprise dans une impasse financière », indiquait l’état-major du fleuron peu après sa reprise par OVH.

publicité

Une année mouvementée

Pour rappel, la société française spécialisée en cloud gaming avait été placée en procédure de redressement judiciaire début mars. Face à l’offre portée par Octave Klaba, patron d’OVH, qui avait très tôt annoncé sa candidature au travers de sa société d’investissement Jezby Ventures, des employés de la société, soutenus par Iliad, s’étaient portés également candidats à la reprise.

Mais pour remettre la société à flot, le tribunal a tranché en faveur de la société HubiC. « Jezby et toutes les équipes ayant travaillé à structurer un projet stratégique et industriel solide pour Blade Shadow, essentiel au développement de l’offre, se réjouissent de la décision du tribunal de commerce de Paris », a déclaré le repreneur dans un communiqué diffusé ce vendredi après-midi, à l’issue de la décision du tribunal.

Le communiqué de la société précisait que « la reprise de l’ensemble des équipes, l’apport de moyens financiers nouveaux et le partenariat sur le développement des infrastructures avec OVHcloud, vont doter Shadow d’une capacité de croissance à la fois durable et rentable, et d’une puissance d’innovation renouvelée au service de la qualité de l’expérience des clients gamers ».

Leave a Reply