Cloud gaming : Blade lève 30 millions d�euros et dévoile ses nouvelles offres

N’en déplaise à Sony et Microsoft et leurs consoles, l’avenir du jeu sera dans le Cloud. Google a donné le ton avec son service Stadia, et Blade est bien déterminé à résister à l’ogre américain. Spécialiste du PC dématérialisé avec son service Shadow, cette start-up vient de lever 30 millions d’euros auprès du fonds Serena Capital et d’investisseurs reconnus comme Marc Simoncini et Philippe Lazare. Depuis sa création, Blade a levé plus de 90 millions d’euros, et cette levée de fonds s’accompagne de la présentation de la  nouvelle grille tarifaire de Shadow en vigueur à partir de février 2020, et accessible dès maintenant en pré-commande.

La bonne nouvelle, c’est que les prix sont en baisse, pour les 50 000 premiers inscrits avec un premier forfait à 12,99 euros par mois pour une machine qui permet de « jouer à tous les derniers jeux en Full HD depuis n’importe quel appareil. » Ensuite, il y a la formule Ultra, à 24.99 euros par mois, qui profite de la présence d’une carte graphique GeForce RTX 2080 et d’une meilleure configuration pour proposer de l’affichage en 4K avec une fluidité allant jusqu’à 144 FPS en Full HD.

Enfin, il y a l’offre Infinite, à 39,99 euros par mois, pour la configuration la plus musclée du moment, incluant le ray tracing et de la 4K en permanence. Tous ses tarifs sont pour des abonnements d’un an, et les mensualités augmentent si on ne souhaite pas s’engager. Pour l’instant, Shadow a séduit 70 000 abonnés, et la start-up vise… « le million » selon son CEO, Jérôme Arnaud, cité par Les Echos. (Eureka Presse)

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply