Circulaire Castaner : les nuances politiques ne disparaîtront que dans les communes de moins de 3500 habitants – Le Figaro

Spread the love

Le ministre de l’Intérieur a aussi décidé de renoncer à la nuance «liste divers centre», et de renouer avec l’appellation «union du centre» déjà appliquée en 2014.

Par Le Figaro

Christophe Castaner à l'Élysée, le 24 janvier 2020.
Christophe Castaner à l’Élysée, le 24 janvier 2020. Alain JOCARD / AFP

Il n’a pas tardé à réagir. Moins d’une semaine après que le Conseil d’État a censuré sa très controversée circulaire, Christophe Castaner vient de proposer de nouvelles dispositions pour les élections municipales de mars prochain. Dans un communiqué publié ce mardi matin, le ministre de l’Intérieur indique que le nuançage politique ne disparaîtra finalement que dans les communes de moins de 3500 habitants – les communes de moins de 1000 habitants étaient déjà concernées. «Il apparaît que ce seuil, en vigueur aux élections municipales de 2008 – il était alors le seuil du scrutin de liste – fait consensus», peut-on notamment y lire.

De même, soucieux de «ne laisser aucun doute quant à (sa) volonté (…) d’assurer une parfaite égalité de traitement de toutes les listes», le locataire de Beauvau a revu «la grille» et «la méthode d’attribution» des nuances politiques. Le ministère abandonne sa nouvelle nuance «liste divers centre» et la remplace par l’appellation «union du centre», déjà appliquée lors des municipales de 2014. Désormais, «une liste qui n’a pas reçu d’investiture, mais qui est soutenue par un parti politique disposant de sa propre nuance de liste, se verra attribuer la nuance de liste correspondant au bloc du parti ayant accordé son soutien».

«Enfin, la nuance Debout la France est reclassée dans le bloc de clivage ‘droite’ et non plus extrême-droite, conformément à l’analyse du Conseil d’État», conclut le ministre de l’Intérieur. Secoué par la très vive polémique qui avait visé la première mouture de son texte, Christophe Castaner a «décidé, pour la première fois, de publier cette instruction traditionnellement adressée aux préfets». La date à laquelle le document sera rendu public n’est cependant pas précisée.

» À voir aussi – Municipales: pourquoi la «circulaire Castaner» fait débat

Leave a Reply